BUENOS AIRES  page n°2

ETAPE PRECEDENTE

Buenos Aires page n°1

C'est le printemps!
ETAPE SUIVANTE
La Route 3







                        Recoleta    
        

En 1916, les frères récollets édifièrent un couvent qui, plus tard, donna son nom au quartier.
Récoleta c'est un quartier chic, avec de beaux magasins, de beaux cafés ou les portenos aiment venir prendre un pot.

C'est aussi un lieu culturel avec son musée Bellas Artes, un musée que nous avons pris plaisir à visiter.
Il abrite entre autre des sculptures de Rodin, un tableau surprenant de Van Gogh, des dessins de Picasso, un tableau de Paul Klee....et bien d'autres
œuvres Européennes et Argentines.
 
Le musée des Beaux Arts et faisant  face au musée...........                             des statues du sculpteur français Bourdelle.       

Récoleta  est célèbre pour son cimetière qui fut conçu par Bernardino Rivadavia.
Le cimetière de la Récoleta est surprenant par ses mausolées grandioses et somptueux, de nombreux mausolées sont classés monuments historiques.
En lisant les inscriptions on retrouve  les noms des quartiers de la ville de Buenos Aires.
Ces caveaux sont tous accolés les uns aux autres et ne laissent pas de place à la nature; sans végétation ni fleur le lieu est froid et sans âme.
Une seule fleur...... sur la tombe de Eva Peron qui est inhumée dans le tombeau familial "les Duarte".

Le week-end, les artisans s'installent dans la rue qui accède à la place; les musiciens et les danseurs animent le quartier.
En ce premier jour du printemps, il fait bon prendre un verre à la terrasse d'un café à l'ombre de l'immense jacaranda vieux de 200 ans.
Par curiosité, nous avons mesuré son envergure qui dépasse les 80 mètres!
  
L'immense Jacaranda

Non loin de Récoleta, le quartier de Palermo, un quartier résidentiel avec de beaux bâtiments entourés de végétaux, de fleurs.
Des parcs s'étendent sur environ 500 ha, ils sont le poumon à oxygène de la ville.
   
Dans le parc, le jardin Japonais.

Buenos Aires n'a pas fini de nous surprendre.............
Si l'on va plus au sud, à l'emplacement de la première ville de Buenos Aires, on se trouve dans le quartier de La Boca.

                                               La Boca

L'arrivée dans ce quartier par les ruelles montre la pauvreté du lieu, ici, pas de beaux et grands immeubles mais des "baraques" en
bois et en tôle ondulée.
C'est sous l'impulsion  du peintre argentin Bénito Quinquela Martin (1890-1977) que les maisons de tôles ondulées se sont parées de
multiples couleurs vives. Vers les années 1930, il fit construire une école et demanda aux habitants de venir peindre les murs.
Chacun vint avec son pot de peinture de couleur différente et amusés par le résultat, les gens badigeonnèrent aussi leur baraque de bois et de tôle,
donnant ainsi à la pauvreté un air de gaité.
Depuis, la tradition est restée et les commerçants  ont en plus rajouté des mannequins vraiment rigolos devant leur magasin!




Ce quartier, haut en couleur est très touristique et se concentre surtout dans la rue Caminito.
De nombreux artistes exposent leurs tableaux ou leurs sculptures dans la rue.


Conclusion:
Buenos Aires est une ville ou l'on se repère facilement et puis les portenos nous ont semblé cools.
On a aimé cette ville, elle nous a surpris par la diversité de ses quartiers, l'animation qui y règne le week-end et la nuit tombée.
Il ne faut néanmoins pas perdre de vue que la misère est omniprésente et dès que l'on sort du centre ville, les bidonvilles sont là pour nous le rappeler.



Infos aux futurs camping-caristes:
Nous avons contracté une assurance "Responsabilité Civile"à Sancor Séguros Sociéty group SRL
Pje del Carmen ( quadra Carmen/Cordoba)750   7° étage A Tél: 4814.2628  E-mail: chbartolo@sociétygroup.com.ar
du lundi au vendredi.  10hà16h
Elle nous couvre pour l'Argentine et les pays limitrophes.
Coût pour 6 mois: camping-car.......1.089 pésos
                            moto...................    344 pésos
1€ = 5.30  à 5.50 pésos
pour plus de facilité et tenir compte des frais bancaires, nous divisons par 5.



                                         Les premières fleurs de cerisier à Buenos Aires.


Et maintenant.....................en route pour la  Patagonie!

suite : la route 3