ETAPE PRECEDENTE

New York

Superficie: 9 984 670 km2 ( grand comme près de 20 fois la France !)
33,5 Millions d'habitants.
Langues parlées: Anglais, Français
Le Canada est composé de 10 provinces et 2 territoires
ETAPE SUIVANTE
La Gaspésie
Québec
Ontario
Les Chutes du Niagara
Les Grandes Prairies
Les Rocheuses
La Route des Glaciers
La route de l'Alaska

La Colombie Britannique 






Halifax du 30 Avril au  4 Mai 2012

Les galères:

Le voyage c'est une aventure, et l'aventure comporte des risques.
Notre ponpon a voyagé de Zeebrugge à Halifax avec la compagnie Walliénus.
Ponpon a déjà effectué des voyages en cargo, tout seul. Il est sécurisé par une grille en fer qui sépare la cabine et la cellule.
les rangements sont dans la soute, elle-même sécurisée par des cadenas.
Nous sommes sur place à Halifax pour l'accueillir à son arrivée.
Après quelques démarches administratives, c'est un bonheur de le retrouver.
Nous allons vite déchanter, l'intérieur des placards et de la soute a été complètement vidé de son contenu.

Pour le coup, nous allons voyager léger, "extra ligth " même !!
Il faudra tout de même acheter des vêtements, des chaussures et éventuellement une câne à pêche !

Tous les équipements qui assuraient notre sécurité, caisse à outils, pièces de rechange, générateur, ont disparu;
nous voyagerons donc sans filet.

Il suffit d'une petite chose comme par exemple un raccord de gaz pour vous empoisonner un peu plus la vie.
Le gaz est l'énergie indispensable qui fait tout fonctionner dans ponpon.
Sans gaz, on ne peut pas cuisiner, avoir un réfrigérateur, se doucher et se chauffer car nous ne sommes pas dans le midi de la
France!
Eliane, il est temps de sortir ton anglais petit nègre du placard, tu ne comptais pas t'en tirer si facilement tout de même!!
Après avoir galéré pour trouver un hypothétique raccord qui connecte les bouteilles du Canada à notre système Français,
Jacques prend le taureau par les cornes et décide de confectionner un raccord.


Jacques en pleine action.

Nous ne savons pas les suites qui seront données à cette affaire par la compagnie Walliénus et nous le ferons savoir.

Après cet épisode bien désagréable, il est grand temps de faire connaissance avec le Canada.
En atterrissant à Halifax, nous sommes sur la côte est du Canada, dans la province de la Nouvelle Ecosse.
Cette péninsule mesure 565 km de long et 130 km de large, avec, à sa pointe, l'île du Cap Breton.
Halifax en est la capitale provinciale.
En arrivant à Halifax, nous sommes un peu impressionnés par le nombre de routes et d'autoroutes qui partent dans tous les sens,
par leur grandeur aussi, mais il est vrai qu'ici il y a de la place!
Nous allons suivre le bord de la côte et longer l'Atlantique.

Peggy's Cove
On accède à Peggy's Cove par la côte, une côte très découpée, bordée de forêt.
Situé à 35 km de Halifax, Peggy's Cove est un petit havre de paix (tout au moins en cette saison!).
C'est un village de 60 âmes, avec quelques pêcheurs de homard.

 
Le phare de ce minuscule village est perché sur les rochers de granit, aux quatre vents, il donne une impression de bout du monde.

Les cabanes sur pilotis des pêcheurs.

Nous avons beaucoup de plaisir à longer le bord de la côte et nous continuons notre route jusqu'à Sherbrooke.


Le long de la côte, la forêt est omniprésente et trempe ses pieds dans l'eau si l'on peut dire.

Toujours en longeant les côtes de la Nouvelle Ecosse, nous nous arrêtons à Sherbrooke.
C'est un village paisible et nous, nous aimons cela. Nous y ferons donc une halte pour le bivouac du soir.


Aussitôt, un habitant nous propose une place dans son jardin.

C'est un village attaché à son passé ,il fait l'objet d'une campagne de restauration qui a débuté en 1969.
On peut voir ci dessus, le bureau de poste tel qu'il était alors.

Les galères nous ont fait perdre plusieurs jours et on ne veut pas rater notre rendez-vous avec notre amie Cricri à Montréal alors
on coupe le fromage et zappe la pointe du cap Breton sans regret car le temps devient bien incertain et le fort de Louisbourg est fermé, la saison touristique n'a pas encore démarrée.

Nous voila à Pictou, un petit port de 4000 habitants.
C'est ici que le premier bateau appelé 
Hector accosta le 15 septembre 1773 avec à son bord une poignée d'émigrés Ecossais.
Les habitants ont tenu à faire reconstruire un navire qui soit la réplique d'Hector.


Le navire, réplique fidèle d'Hector, et son charmant port.

L'activité principale reste la pêche du homard.
Ce dernier est vendu à 8€ le kg environ et tout cuit, aussi, nous ne nous en privons pas!


La pince ou la queue?

La charmante ville de Amherst est une des dernières ville de la Nouvelle Ecosse.
Nous rentrons maintenant dans une autre province, celle du New Brunswick .

L'arrivée dans Amherst est un plaisir, des cottages qui rivalisent de beauté s'étalent de chaque côté de la route et forment une
"haie d'honneur".


Quelques vieux bâtiments dans le centre de la ville ne sont pas pour nous déplaire. 

Relié par un pont au New Brunswick, l'île du Prince Edouard est une autre province maritime.
L'île du-Prince-Edouard
280 km d'est en ouest.
6 à 64 km du nord au sud.

Jacques Cartier découvre l'île en 1534 , il la baptise l' île Saint Jean et elle devient possession Française.
Elle sera colonisée seulement en 1713 par les Acadiens.
En 1758, l'île ST Jean est cédée aux Britanniques qui chassent les Acadiens et l'occupent, ils la baptisent l'île du Prince Edouard (père de la reine Victoria).

Aujourd'hui un pont de plus de 12 km la relie au continent ce qui a développé le tourisme.
La pêche du homard reste une activité importante.
Les terres, quant à elles, ont été défrichées, on y cultive la pomme de terre.
Dans cette île à vocation touristique, trois circuits en voiture ont été aménagés, un circuit pour visiter l'est, un autre pour le centre et le troisième pour le côté ouest.

Nous choisissons celui du centre qui longe au départ la côte aux rochers rouge au sud puis les grandes plages de sable blond au nord.
Le centre de l'île est plus verdoyant et de magnifiques cottages agrémentent le paysage.



Le pont de la confédération qui relie l'île au continent.                  C'est le départ pour la pêche au homard.


Paysage du bord de mer aux sables rouge.

Cottage.

Charlottetown est la capitale le l'île.
 

Charlottetown, avec ses jardins, ses magnifiques demeures est une ville attachante.

Les magnifiques monuments ne sont pas en reste.





Les parcs nationnaux de Cavindish et Brackley préservent cette côte sauvage aux longues étendues de sable.

La maison ou séjourna Lucy Maud Montgoméry.
 

En quittant l'île au Prince Edouard, nous rentrons dans le Nouveau Brunswick, une des quatre provinces maritimes de la côte atlantique du Canada.
Faisons donc connaissance avec cette nouvelle province.
Elle est peuplée de 760.000 habitants dont 35% sont francophones de souche Acadienne.
Les 65% sont des loyalistes anglais, des Irlandais et des Ecossais.
Mais quel est le parcours des Acadiens?
Arrivés en 1632 du Poitou 40 familles fondent l'Acadie.
Mais l'Acadie est cédée à l'Angleterre (traité d'Utrecht 1713-1715).
En fins diplomates, les Acadiens arrivent à négocier avec les anglais et à garder leurs terres.
Quelques années de répit et en 1755, ils sont expulsés manu militari par les anglais, c'est le grand dérangement.
2000 à 30000 Acadiens se réfugient dans les tribus Indiennes et réussissent à préserver leur langue et leur identité.

Nous quittons l'île du Prince Edouard enveloppée d'un épais brouillard en empruntant une nouvelle fois le pont de la Confédération.
Heureusement, le brouillard va se dissiper et nous permettre de musarder le long des petites routes qui longent le détroit de Northumberland.
De beaux cottages agrémentent le paysage ainsi que des fermes avec leurs troupeaux de vaches.

Moncton est une ville de 61.000 habitants qui s'est développée de part et d'autre d'un bras de mer ce qui la rend surprenante.
C'est aussi là que l'on observe le mascaret : les plus hautes marées du monde et leur choc avec la rivière Petit-codiac.
Nous n'étions pas là à la bonne heure et nous ne l'avons pas vu.
 
Le Parc du Fundy longe la mer sur 20 km avec ses jolies criques . Des miriades de petites sapinettes bordent la forêt impénétrable.
Nous ferons une partie de ce parc sous une pluie battante, mais même sous la pluie, ce parc est vraiment beau.


La baie de Fundy agrémentée de lac.


De différents paysages.
                                       
                                               De pont recouvert pour le passage des animaux.

Quant au Cap Enragé, il porte bien son nom. Quillé à l'extrémité d'un cap rocheux, balayé par des vents violents , ce phare prévient
les navires des dangers de la côte.

Toujours bercés par la pluie, nous quittons le parc Fundy pour la ville de Saint John située à l'embouchure des fleuves Saint John et Kennebecasis.
Dans cette ville, on peut observer un phénomène curieux et intéressant : les chutes réversibles.
A marée basse, les eaux du fleuve rencontrent celles de la mer ce qui provoque des tourbillons ( légers toutefois) et le cours
d'eau change radicalement de sens.
Nous sommes arrivés pile au bon moment pour une fois.

Changement de sens du cours d'eau.

Toujours sous une  pluie battante , nous suivons le fleuve Saint John et arrivons en plein royaume des Acadiens.
Ce fleuve, si tranquille et nonchalant va se déchainer tout à coup et précipiter ses eaux dans une crevasse de plus de 70 mètres,
avec une puissance étonnante. C'est le " grand Sault."

 
Photo prise de nuit au cours d'une brève accalmie.

La province de la Gaspésie se profile à l'horizon, nous avons hâte de découvrir cette belle province et on espère pouvoir semer la pluie qui nous colle aux basques.

On vous donne rendez-vous en............................ Gaspésie