Page N°3
ETAPE PRECEDENTE

Hongrie page n°2


Weszperm
ETAPE SUIVANTE








 Mercredi 4 - Jeudi 5 Juin 2008

Départ de Budapest en fin de matinée  en  direction du lac Balaton.
La signalétique des routes par  une lettre et un  numéro facilite les choses et nous sortons de Budapest sans aucune difficulté..
Direction le lac du Balaton à  100  kilomètres, une bonne occasion pour sortir la cane à pêche qui commence à rouiller.
Le camping de Socof, à 4 Kms de Siofok, situé entre le lac salé et le lac du Balaton,  pourvu du Wifi , sera un point de chute idéal pour quelques jours.
Ponpon s' installe, seul dans ce grand camping verdoyant et ombragé par les noyers et les cerisiers (mûres les cerises!).
Jacques sort ses 2 canes à pêche, Eliane l'ordinateur.
Mais les poissons ne se sont pas laissés prendre et en réalité le Wifi   n'était que sur le panneau du camping et l'accueil trés moyen en plus! 




Vendredi 6 Juin 2008
Le lac Balaton d'une longueur de 78 Kms et d'une largeur de 15 Kms est  apprécié des Hongrois car l'eau d' un blanc laiteux " grisonnant"
est peu profonde.
Ses rives ne se ressemblent pas, alors que la berge de la rive sud est gazonnée, la rive nord est sauvage et bordée de roseaux avec pleins de canards.
Côté sud les hôtels et campings se sont installés, tous avec leur plage privée. Le particulier doit payer son entrée pour pouvoir se baigner.
Les villas construites au bord de la rive ont pratiquement toute leur "ponton" privé aménagé pour la pêche. Celui ci  s'avance dans le lac et chacun
y surveille sa cane à pêche.
En route pour Héviz tout au sud du lac Balaton en trainant un peu tout au long des berges dans les villages qui portent tous le nom de Balatonfûred,
Balatonfenyves....
Héviz  est une ville thermale de 4310 habitants avec un lac de 5 ha alimenté par une source d'eau chaude de 80 millions de litres qui renouvelle
les eaux du lac en 48 heures seulement.
Trop frileux pour mettre un pied dans le lac Balaton nous nous réjouissons de barboter dans les eaux chaudes du lac d'Héviz.
Il est déja tard et c'est la ville de Keszthély située à une dizaine de kilomètres d'Héviz qui accueillera ponpon pour la nuit sur l'aire d'un super market.

Samedi 7 Juin 2008
La pluie n'a pas cessé de tomber toute la nuit et paraît s'être installée pour la journée.
La baignade dans les eaux chaudes d'Héviz est compromise et nous décidons de repartir  en quête d'un internet pour la mise en ligne du site. 
La pluie ou la distraction nous fait faire un bon détour par les petites routes de montagne ou se déversent les eaux de pluie et la boue qui  s'écoulent
des champs, conséquence du gros orage de la nuit.
Aprés avoir rebroussé chemin et continué notre route le long de la rive nord du Balaton, il  ne sera pas facile de trouver  un parking ou l'on
puisse garer ponpon sans payer une fortune avec un internet à proximité, mais on finira par y arriver.
La mise à jour terminée c'est la ville de Weszprem qui sera notre prochaine étape.
Weszprem , ville de 62.900 habitants est bâtie sur 5 collines, au pied de la colline du château le centre de la ville avec sa place médiévale est bordée
de bâtiments de style baroque, néoclassique et gothique.

   
L'hôtel de ville animé par un mariage.                                                                                                 la  place médiévale

Un mariage donne un peu de vie à cette charmante ville déserte en cette fin d'aprés midi de samedi.
Ponpon est installé sur le parking calme d'un quartier résidentiel ou il surprend quelque peu les habitants et la soirée se termine devant une
copieuse pizza.

Conclusion:
Notre séjour de 10 jours dans ce pays se termine par Weszprem située non loin de la frontière Slovaque.
Nous avons parcouru  1200  Kms, traversé des paysages variés: forêt méditéranéenne au sud est, grande plantation de blé et tournessol
plus au centre, la Puszta  avec ses étangs et pâturages ses chevaux et moutons noirs, la région des lacs et pour finir par celle des forêts.
Les conducteurs sont plus prudents que dans les autres pays traversés et surtout plus méfiants de la police.
Ils observent les régles et nous rappellent même à l'ordre par des signes, pour le clignotant qui n'a pas été enlevé par exemple..
La police quant à elle est présente, gare à vous si vous n'avez pas composté le ticket du métro à Budapest , 4 contrôleurs sont là pour y veiller,
gare à vous si vous n'avez pas la vignette autoroute, ils sont là aussi pour contrôler, gare au stationnement et enfin attention tôlérance zéro pour
l'alcoolémie. Nous étions prévenus et sommes restés sur nos gardes!
Il a été difficile d'établir des contacts avec la population qui nous a paru assez "fermée".
Les villas sont bien entretenues et fleuries mais les villages sont déserts.
Un samedi aprés midi nous avons traversé le bourg de Tiszafûred 13 700 habitants à la recherche d'un bar sympa sans trouver âme qui vive ni
de bar ouvert.
Les prix dans ce pays sont "doux" et pour terminer sur une note heureuse : les vins y sont extras! du sang de Taur de la région d'Eger, du Tokay
aux petits vins du Balaton .Ils ont remplacé agréablement les "piquettes" que nous avions d'ailleurs renoncé à gouter depuis que nous avons quitté la Grèce.
Budapest  est à ravir et restera un excellent souvenir, une idée pour un long week end non?

encore des photos dans "Photos " et  pour les futurs camping-caristes des prix dans "Informations" puis présentation des pays.

et maintenant à nous la Slovaquie