La route des Andes et Mendoza 
Etape précédente


L'île de Pâques

Isla Negra et Valparaiso



Etape suivante

de Mendoza à Salta





Frontière Chili/Argentine (le 1er Janvier 2010)
Pour passer la frontière du Chili en Argentine, on doit traverser les Andes par un tunnel qui passe sous le "Crist Redentor".
Ponpon amorce la longue montée pour traverser les Andes, il n'aime pas cela!
Le plein d'eau et de gas oil l'ont alourdi et il n'a pas pu refuser l'appel de deux auto-stoppeurs bien chargés...
La frontière Argentine de los Horcones se passe à l'intérieur d'un bâtiment, il faut dire que nous sommes à près de 3000 mètres d'altitude
et il ne doit pas faire bien chaud pendant les mois d'hiver!
Après une heure d'attente, nous ressortons munis d'une autorisation de séjour en Argentine pour une durée de 8 mois.
Les douaniers nous souhaitent une bonne année et ponpon échappe à la fouille,  côté Argentin c'est toujours plus cool.
La nuit commence à tomber et nos deux auto- stoppeurs ne savent pas dormir.
Ils doivent se rendre à Uspallata pour retrouver  leurs amis qui participent à la marche mondiale pour la paix.
Alors nous les amènerons à la prochaine ville Uspallata qui est située à 70 Km......
Et  M.... alors!!
Plus question d'apercevoir les cimes de l'Aconcagua qui culmine avec ses 6959 mètres,
on va zapper Punta Del Inca........
et tous ces beaux paysages que nous allons faire de nuit!!!
Ils sont trop gentils ces totos!!
Néanmoins, le lendemain, nous nous rattraperons en dégustant la route d'Uspallata à Mendoza.
C'est un festival de couleurs......
Ces quelques photos vous donneront un aperçu.



 

de Uspallata à Mendoza






 








Mendoza (les 2 et 3 Janvier 2010) 1 Million d'habitants
Mendoza est au centre de 2 capitales: Buenos Aires en Argentine et Santiago au Chili.
Ne comptez pas trouver une vieille ville avec un centre historique...
Mendoza est une ville entièrement rebâtie après le séisme de 1861 qui a ravagé le centre historique.
Les immeubles respectent les règles antisismiques, ils sont bas, les rues sont aérées et les espaces verts nombreux.
C'est une ville jeune avec des universités.
Nous visitons Mendoza le dimanche 3 Janvier
L'été austral s'est installé et même bien installé! Il fait plus de 40 degrés à l'ombre....
Mais Mendoza nous réserve des surprises....
De larges avenues bordées de grands arbres, de l'eau canalisée qui coule des 2 côtés de la rue, donnent de la fraîcheur à la ville.
Quatre places ombragées sont disposées à chaque angle d'un grand carré avec en son centre une plus grande place.
La place San Martin avec la statue.... de San Martin, cette place est  bordée de beaux bâtiments tels la Banco Ipotecario, la basilique San Francisco.

Il y a aussi la "plaza Espana".

De style espagnol avec ses candélabres en fer forgé, ses bancs en céramique, ses fontaines mauresques et au fond une magnifique fresque.

                                                                                 Petits carreaux au sol...

Au centre du carré se trouve la place de l'indépendance.

Elle est plus vaste que les autres, très ombragée avec de grands arbres aux essences multiples.
Elle est au centre des rues piétonnes.
Ces grandes rues piétonnes sont elles aussi bordées d'arbres sous lesquels se sont installés les restaurants et les terrasses de café.

Place de l'indépendance.

En ce premier dimanche de l'année, la ville est d'un calme olympien!
Seuls, quelques amoureux sur les bancs publics....
La poursuite de notre promenade nous conduit au parc San Martin.

  
Après avoir longé l'avenue Boulogne sur Mer, nous passons les magnifiques grilles en fer forgé comme à l'Elysée........        

encadrées par les chevaux de Marly!
Mais non, nous ne sommes pas en France...
Le parc San Martin est inspiré de celui du bois de Boulogne et du bois de Vincennes.
Ce parc a été dessiné en  1896 par un français nommé Thays.
Toutes les villes ont une rue ou une place "San Martin".
Le général San Martin est appelé "père de la patrie" par les Argentins.
Né dans la province de Corrientes, il décide en 1812 d'œuvrer pour libérer l'Amérique du sud du joug Espagnol.
C'est à Mendoza qu'il lève une armée qui traversera les Andes jusqu'à Santiago puis de Valparaiso jusqu'au Pérou, libérant ainsi
l'Argentine, le chili, le Pérou.
De retour en Argentine, San Martin renoncera à une carrière politique et lassé par les guerres intestines que suscite la prise du pouvoir,
il  partira en exil en France, à Boulogne sur Mer, ou il meut oublié de tous.
 
Dans le parc San Martin, les gens sont installés sur la pelouse, ils font un pique-nique ou la sieste,
les enfants  jouent au ballon et s'arrosent avec les robinets d'eau.
Après avoir profité de cette ville pour nous tout seuls, sans stress ni fatigue, nous rentrons à pied au camping situé à 4 kilomètres du centre.
On ne peut pas citer Mendoza  sans parler de ses vignobles avec des cépages tels le Malbec, le Cabernet Sauvignon, le Syrah ou le Chardonnay.
Bien sur, nous les avons goûté, comparé et.........aimé!
Mendoza nous laisse un très agréable sentiment et c'est une ville ou nous reviendrons.


Mais la  route de Mendoza continue........................................de Mendoza à Salta