La Route des lacs
ETAPE PRECEDENTE

De Sarmiento à Bariloche

Les totos vous souhaitent à toutes et à tous un très Joyeux Noel.....

ETAPE SUIVANTE


Les étoiles de Santiago







                                                           Villa La Angostura (15.000 habitants)


Une charmante ville de montagne.
Dans la rue principale, on a plaisir à voir les devantures des magasins, toutes en bois, agrémentées de sculptures en bois.


Villa La Angostura, ville de montagne.                                                             les magasins.

Chaque magasin a son enseigne.

Un téléphone en bois!                                                                                     Ici, on pêche la truite!

Villa la Angostura est installée au nord de la rive du lac Nahuel Huapi.
La ville se termine par un petit port d'ou partent les catamarans qui font le tour de la presqu'île et permettent aux touristes
de visiter la forêt d'araucarias.
Sinon on peut découvrir la forêt à pied, à condition de marcher 24 kilomètres.
Nous n'en ferons rien et poursuivrons vers la route des 7 lacs.
Cette route (n° 234) n'est pas asphaltée sur une cinquantaine de kilomètres. 
Elle traverse le nord du parc national Nahuel Huapi puis le sud du parc national Lanin.
Elle serpente à travers les montagnes avec des points de vue sur les lacs Correntoso, Falkner...
Les autres lacs ne sont pas visibles de la route, ils se découvrent à pied.

La route des 7 lacs

Lago Correntoso                                                                                            vers le lago Falkner, un vieux  pont en bois, cassé.

Le lago Correntoso

Il fait si beau que nous avons mis 2 jours pour faire cette piste d'une cinquante de kilomètres, avec une halte dans une clairière au bord de l'eau,
au milieu des vaches et des oies sauvages.

des oies sauvages                                                                                            lorsque le soleil couchant embrase les nuages

soleil couchant


Nous apprécions grandement la liberté que nous procure ponpon,
liberté de s' arrêter dans les endroits choisis pour savourer le paysage.
Nombre de touristes qui voyagent en car, croisés sur cette route, nous ont avoué leur frustration de ne pas pouvoir s'arrêter ou ils le souhaitaient.

Dans le parc Lanin

toujours dans le parc Lanin

La route serpente vers San Martin de Los Andes, la descente est magnifique.

vers San Martin de Los Andes

La route bordée de genêts en fleurs serpente le long de la montagne.                 Arrivée sur San Martin de Los Andes.

San Martin de Los Andes (26.000 habitants)
Une belle ville avec ses rues perpendiculaires ou s'alignent les bâtiments construits en bois, avec balcon et devanture élaborée.
Rien n'est laissé au hasard: les rues sont agrémentées de rosiers, en ce moment ils sont en fleurs.
Les magasins ont leur enseigne en bois sculpté.

Une rue à San Martin de Los Andes.                                                              La pharmacie.

Vers le port                                                                                                    Dans la rue Sarmiento

Dans cette ville, nous nous renseignerons pour obtenir un permis de pêche, ça démange Jacques de pêcher la truite!
Mais les étrangers payent pour un jour le prix d'une année pour les Argentins.
Alléchés par les bonnes odeurs qui arrivent des restaurants ou l'on cuit au feu de bois des demis moutons embrochés,
nous nous laisserons tenter par un "assado cordéro".

Le port de San Martin de Los Andes.

Le lendemain, toujours sous un ciel radieux, nous poursuivons notre route vers Junin de Los Andes, village situé à
une vingtaine de kilomètres de San Martin de Los Andes.
Au détour d'un virage, nous apercevons le cône enneigé du volcan Lanin, c'est un plaisir et une grande émotion.

                        
Nous quittons San Martin la touristique et animée pour Junin la populaire et paisible.                 Un condor.
Une petite ville à l'atmosphère agréable, aérée par de grandes avenues ombragées.

Un bivouac bien tranquille pour ponpon dans une rue.

 Le désir d'approcher de plus près le volcan Lanin nous fait prendre la piste n°61 en direction du lago Huechulafquen.
Nous sommes heureux chaque fois que nous l'apercevons le volcan Lanin, il est majestueux avec son dôme pointu recouvert de neige.

Infos destinées aux camping-caristes ou aux futurs camping-caristes:
On peut accéder au parc lanin par 3 routes (ou pistes):
1) la n° 62 qui part de San Martin,
2) la n° 61 qui part de Junin, c'est celle que nous avons emprunté jusqu'au lago Huechulafquen, la piste de 53 km est moyenne à très mauvaise.
le prix d'entrée dans le parc est de 30 pésos par personne.
3) la  route n°23 vers Alumine puis la n°60 est certainement la meilleure pour être au pied du volcan Lanin. 


le volcan Lanin

De Junin on peut rejoindre la route N°40 qui redescend à Bariloche, c'est l'itinéraire que nous choisissons d'autant plus qu'il nous conduit
à "la vallée enchantée".
Nous traversons un paysage de montagnes bien "rigolotes"; les unes sont couronnées d'un chapeau plat,
les autres ressemblent à des marches d'escalier, d'autres pointent des aiguilles insolentes vers le ciel, bref, il y en a de toutes sortes
mais le point d'orgue se situe à une cinquantaine de kilomètres avant d'arriver à Bariloche.
Là, nous entrons dans un lieu magique ou madame Nature s'est amusée à éroder des rochers pour en faire des dentelles ou façonner 
des silhouettes et il suffit d'un peu d'imagination pour en faire toute une histoire.


une montagne plate                                                                                         paysage de montagne et de lac

toujours sur  la route 40...


                                                                                               La vallée enchantée


La vallée enchantée  porte bien son nom.                                                         L'érosion a façonné les roches.


Un pic surgi de nulle part.

La traversée de ce paysage s'effectue sur quelques kilomètres seulement, on aurait bien aimé qu'elle se prolonge encore.
Après une halte à Bariloche ou nous voulions prendre des renseignements à l'aéroport, nous reprenons l'itinéraire précédent
jusqu'à Villa la Angostura  accompagnés d'une pluie fine avec l'intention de passer la frontière du Chili dans la journée.
En contrebas de la route, quelle n'est pas notre surprise en apercevant  un camping-car français immatriculé en 06!
C'est celui du Marie, Xavier et les enfants.
Des retrouvailles d'autant plus heureuses que l'on ne pensait pas se revoir aussitôt!
Nous fêterons dignement cet heureux hasard le lendemain au Chili.

Plus de trois mois se sont écoulés depuis notre arrivée en Argentine.
Avant de passer la frontière pour la deuxième fois pour le Chili, nous en profitons pour faire un petit bilan de notre séjour.
L'Argentine est un  pays ou l'on se sent bien et les Argentins sont adorables.
Ils sont toujours prêts à rendre service et font preuve d'une grande patience lorsqu'on ne comprend pas.
L'Argentine est un vaste pays très varié qui a su très tôt prendre conscience de la richesse faunique et des fabuleux paysages qui la composent.
De nombreux parcs protègent et mettent en valeur ce patrimoine unique.
La Patagonie, avec ses conditions de vie rudes pour les Argentins, est une région aidée par l'Etat.
Nous avons été attristés par la pauvreté que l'on rencontre surtout à la périphérie des grandes villes.
Le niveau de vie d'un travailleur Argentin est de l'ordre de 400€ par mois.
La vie est deux fois moins chère qu'en France, en Patagonie elle est un peu plus chère.
Dans la rubrique infos pratiques puis présentation des pays, on peut avoir un aperçu des prix.
Ponpon a vaillamment assuré sa tache, il y a forcément de la casse avec les nombreuses pistes qui n'arrangent pas le matériel.
Nous apprécions le confort qu'il nous procure et à aucun moment nous n'avons souffert du manque d'espace ou du froid....
Quant aux "totos", ils apprécient la vie de nomades, cette liberté de partir vers l'inconnu, de découvrir et d'apprendre....
Liberté de s'arrêter dans un lieu choisi.
Nous sommes heureux d'avoir goûté une autre forme de vie....


  
et si vous le voulez bien nous vous entrainons avec nous ...................................au Chili.

                                                                                             Suite:  Les étoiles de Santiago au Chili