La lune et les étoiles à Santiago
ETAPE PRECEDENTE
La route des lacs

A toutes et à tous BONNE ANNEE 2010


ETAPE SUIVANTE

L'île de Pâques

suivie de
Isla Négra et Valparaiso






Deuxième entrée au Chili (le 13 Décembre 2009)
Entre Villa La Angostura et la frontière du Chili 
La pluie a laissé la place au  soleil.
Il nous accompagne tout au long de la route qui rejoint le Chili.
Cette route traverse un paysage de montagnes à la végétation exubérante.
Une route bien agréable jusqu'à la frontière chilienne.
Nous commençons à être rodés aux passages de frontière, ce dernier se passe bien mais nous laissons quelques plantes aromatiques
(sauge, thym) qui nous sont confisquées ainsi que les fleurs séchées qui décoraient ponpon.
La frontière passée, nous commençons à voir des jardins, des champs de framboisiers et au bord de la route, des étals de produits locaux.
Nous sautons sur les fruits comme des affamés!
Après deux mois de régime viande, nous sommes heureux d'acheter des fraises, des cerises, petits poids et un vrai fromage... de quoi faire
un repas de roi!
Après le village d' Entre Lagos, Jacques ne résiste pas à l'envie de visiter le musée des belles voitures anciennes américaines.
Beaucoup de Studelbaker ont été retapées mais il reste encore une bonne cinquantaine de voitures qui attendent que l'on s'occupe d'elles.
Le patron des lieux, avec qui nous échangeons quelques mots, propose à Jacques de rester 6 mois pour faire les peintures........
Nous partons à toute vitesse!!
 
une Studelbaker                                                                                               BMW Isetta de 1959  2 roues arrières rapprochées.                                                                                                                                                                                                                                           
Nous traversons une région de volcans et leur pointe enneigée si régulière et fine  nous accompagnera jusqu'à Puerto Varas.
Quel changement avec l'Argentine, ici, pas de route numéro trois rectiligne et tranquille à souhait.
On avait oublié les autoroutes, les villes avec la circulation, chercher une place pour ponpon.....
Arrivée à Puerto Varas ou nous attendent Marie, Xavier et les enfants.
Une soirée pleine de bonheur au bord du lac Llanquihue avec coucher de soleil sur le volcan Osorno.

Coucher de soleil sur le volcan Osorno.

Alors que nos compagnons de voyage descendent sur l'île de Chiloé, nous nous arrêtons à Puerto Montt, plus particulièrement dans un
bureau Lan, la compagnie Chilienne d'aviation qui a le monopole des transports aériens en Amérique du Sud.
Nous ressortons munis de 2 billets d'avion pour l'île de Pâques.....

De Puerto Varas à Santiago (du 14 au 18 décembre 2009)
Valdivia ( 125.000 habitants)
Cette ville est située au bord de rivières et de bras de mer.
Nous lui préférons le bord de la côte à la rencontre de l'océan pacifique que nous voyons pour la première fois.
Dans les petits villages traversés, ponpon est regardé avec curiosité.

Petit port de pêche après Valdivia sur la côte du Pacifique.                              Une bien belle pêche!

Travaux avec les boeufs.                                                                                 La côte de l'océan Pacifique.   
 
 Coucher de soleil à Los Molinos.                                                                    Lorsque le ciel s'embrase.                                                                                                                                                                                                                                                                                 
 La route de  Valdivia à Villarica est très agréable, bordée de fleurs...                                                                  
 
   
Villarica ( 22.600 habitants)
Cette ville est située au bord du lac Villarica et du volcan Villarica.
Ce volcan est en activité et l'on voit des fumeroles qui s'échappent de la pointe.

A Villarica: le lac Villarica et le volcan de même nom.

le volcan Villarica en activité.

Pucon (16.000 habitants)
Une ville ou se retrouve la jeunesse dorée, une ville touristique mais agréable.

Pucon , la rue principale                                                                                  avec sa municipalité.
       
En route pour Santiago, une autoroute: La Panaméricaine, nous y conduit.
Nous sommes surpris de voir la sortie de maisons qui donne directement sur l'autoroute,
de voir traverser un groupe d'enfants,de les voir enjamber les balustrades de sécurité pour prendre le car à la sortie de l'école.
Il y a même un pêcheur qui agite sa cane à pêche pour vendre le poisson qui pend au bout.
Finalement, les 1000 kilomètres sont vite avalés...

Santiago capitale du Chili 
Le premier jour, nous promenons dans le centre ville.
La place des Armes est animée, une représentation doit se dérouler dans la soirée.


Rue piétonne à Santiago                                                                                   La place des Armes

Place des Armes : pendant que les enfants se rafraichissent ........                     le père Noel a bien chaud!

Place des Armes                                                                                             Le parlement

Cette ville est située dans une cuvette, entourée de montagnes, à l'abri du vent.
Elle a la triste renommée d'être une des plus polluée du monde.
Beaucoup de monde dans les rue piétonnes, dans le métro (français le métro!).
Peu d'animations de rue.
Nous lui préférons le canyon de maipo, au calme, loin de l'agitation et la pollution.
La recherche d'un camping sécurisé pour laisser ponpon nous amène chez Léopoldo et Manuéla.

La montagne à Maipo (50 Kilomètres de Santiago) avec ses cactus.                Une fleur de cactus.    

Nos charmants propriétaires sont passionnés par l'astronomie.
Ils ont installé un observatoire dans le camping.
Ce soir, c'est l'inauguration de leur observatoire et à cette occasion ils ont invité des amis et des personnes intéressées par l'astronomie.
Deux grandes tables sont dressées au milieu des noyers.
Nous sommes conviés  à la fête au cours de laquelle nous rencontrons Didier, un français, qui est œnologue, avec qui nous discutons bien sûr de vin.
Tout a commencé en 1851, date à laquelle les premiers cépages provenant de Bordeaux et de la vallée de la Loire ont été plantés dans la vallée
de Maipo, ou nous sommes actuellement.
Ce fût un véritable succès.
Depuis, le Chili a eu l'occasion de voler au secours de la France en lui fournissant des cépages de la vallée de Maipo, lors de l'épidémie
de phylloxéra survenue à la fin du XIX siècle.
Nous avons été étonnés de la qualité du vin Chilien, même le bas de gamme est bon.
Mais revenons à nos étoiles....
Nous profitons de la venue d'un professeur en astronomie qui nous fera partager sa passion dans un domaine que nous ne connaissions pas.
Merci à Manuela et Léopoldo de nous avoir offert une soirée exceptionnelle, la tête dans les étoiles et merci de leur patience pour tout traduire en Français.
Un temps fort de notre périple à observer dans la lunette des constellations que nous ne voyons pas en France.
En Amérique du Sud, nous sommes au pôle sud céleste.
Ici, nous avons la "tête en bas" ce qui nous empêche de voir la petite ourse, la grande ourse ou l'étoile polaire.
Mais par contre, nous observons Orion, Jupiter, les pléiades (les 7 sœurs).
Nous sommes au centre de la voie lactée et il y a des milliers d'étoiles dans le ciel.
Au cours de ces observations, nous avons eu la surprise de voir passer la station spatiale plus brillante et  volumineuse que les autres satellites.
Une soirée que nous n'oublierons pas.


Le télescope.

La lune à travers le télescope.


La tête dans les étoiles, nous rêvons déjà à notre prochaine étape........................ l'île de Pâques.