Page N°3
ETAPE PRECEDENTE
Roumanie page N°2


Une église en bois au Maramures
ETAPE SUIVANTE










Mercredi 28 Mai 2008

Direction Sapânta ,ville située au nord de la Roumanie à quelques kilomètres de l'Ukraine.
Aprés une route moyenne jusqu'à Borsa, nous retrouvons un peu plus de confort de Sacel à Sigeti Marmatiei;
Un arrêt dans les villages de Rozavlea, Bârsana pour visiter les églises en bois , une des caractéristiques de la région.
du Maramures ( se prononce maramourech).
Un beau soleil inonde les champs ou les femmes vêtues d'une jupe plissée et d'un foulard de couleur s'affairent, fourche à la main,
pour retourner les foins et les disposer en meule.


Elles rentrent presque à la nuit tombée avec la fourche en bois sur l'épaule et retrouvent leur petite maison.
Des maisons en bois au petit balconnet ,avec une cour intérieure, qui font la particularité de cette région.
Le soir venu, chacun papote sur le banc en bois devant leur maison.
La vie est dans les champs,dans la rue et rend le lieu convivial..
                       
Une maison du Maramures avec la propriétaire des lieux et son enfant      Le portail d'entrée caractéristique de chaque demeure.

L'accueil et la gentillesse des gens, les signes de la main des enfants au passage de ponpon, nous retrouvons avec plaisir une ambiance que
nous recherchions et nous prenons plaisir à traverser ces villages à la recherche des maisons en bois qui se noient parmi d'autres plus récentes
bien cossues et quelquefois de mauvais goût.

Aprés un bivouac à la sortie du village de  Salistea de Sus sur l'espace réservé au marché, nous poursuivons notre route, heureux de
découvrir la différence de culture propre à chacun.

Sapâta:
Le scupteur, Ion Stan Patras qui vécut de 1907 à 1977 a sculpté et peint chacune des croix qui ornent  les tombes, représentant par son art naîf
la vie du défunt.
 

Le camping Poiéni situé à quelques pas sera le bienvenu pour le bivouac du soir.
Nous aurons la surprise et le plaisir de retrouver les Grenoblois rencontrés à Prejmer.
Nous papoterons autour d'un verre de vin et échangerons des cassettes DVD pour terminer la soirée.
 
Au matin, chacun part de son côté et petit à petit, nous laissons derrière nous le Maramures les images pleins les yeux:
Les petites maisons de bois avec leur pied de vigne vierge qui grimpe sur la treille et quelques casseroles de couleur accrochées au mur.
Nous laissons les champs et leur meules de foin.
Avec regret nous nous éloignons de ces gens si chaleureux, pleins de vie.
Les sabots des chevaux sur l'asplalte résonnent encore à nos oreilles, il nous étaient  devenus familiers.
Mais il y a encore tant de pays à découvrir .....

 Concluson :
Nous avons aimé la Roumanie et les Roumains, particulièrement dans le Maramures.
Nous avons été trés sensibles aux contacts chaleureux avec la population, ils nous ont fait oublier les épreuves des routes catastrophiques.
Respectueux de la religion de chacun, il nous a paru néanmoins trés surprenant et regrettable de voir des constructions d'églises neuves dans
des endroits désertés de toute population, au sommet d'un col par exemple.
Il y a déjà tellement de belles églises en bois pour pouvoir exprimer sa foi!
En parallèle, des enfants  mendient pour pouvoir survivre.
Le Bon Dieu ne fait tout de même pas bien les choses!!


Encore des photos dans la rubrique Photos.
Des prix pour les futurs camping caristes dans la rubrique Infos Pratiques: Présentation des pays
et les bivouacs dans la rubrique Infos Pratiques : bivouacs.



et maintenant en route pour la Hongrie.