turquie
Du 28 Avril 2008  au    17  Mai 2008             3275 Kms  parcourus dans ce pays.
ETAPE PRECEDENTE
GRECE
turquie

La Turquie s'étend sur une superficie de 780.575 Km2 soit presque 1,5 fois la France.

Sa population est de 70 Millions d'habitants dont 25% a moins de 15 ans.


ETAPE SUIVANTE
MONTE NEGRO

CARNET

Turquie page n°2

Turquie page n°3

Turquie page n°4

Turquie page n°5

Turquie page n°6

Turquie page n° 7

Turquie page n° 8
ACCUEIL
Lundi 28 Avril 2008
Au réveil, ponpon était en compagnie de 3 adorables chiots blancs et noirs.
Nous leur avons souhaité la bienvenue avec un petit déjeuner royal qu'ils ont avalé goulument.
Une belle journée s'annonçait, néanmoins les choses se sont compliquées au passage de la douane.
Ce qui devait être une simple formalité réglée en 5 ou 10 minutes  a duré plus de 2 heures!
Le premier poste de police n'a pas enregistré la moto, le dernier poste (il y en a 5 en tout) nous a dit "retour en Grèce"
bien sûr en Turc, mais on a bien compris!!
Nous recommençons à nouveau  le même processus en faisant la queue dans le sens de la sortie de la Turquie puis à nouveau dans le sens
de l'entrée en Turquie.
pas sympa le douanier! mais pas sympa du tout du tout !!
Il a fallu plus d'une heure au premier douanier pour enregistrer la moto, cela paraissait bien compliqué car il a dû téléphoner à plusieurs reprises.
L'angoisse commencait à nous gagner  mais ce contretemps nous a donné  l'occasion de faire connaissance avec des français
de passage et un responsable humanitaire Italien.
La barrière s'ouvre enfin et ponpon soulagé part en direction de Canakale.
A Ecéabat, de nombreux cars attendent pour prendre le ferry avec un départ toutes les heures, ponpon se glisse tout petit au milieu des cars
et se retrouve à Canakale une demie heure aprés avoir traversé le détroit des Dardanelles.
arrivée à Canakale par le ferry

coût de la traversée 29.50YTL( nouvelle lire Turque ) sachant que 1€ = 2,0180 YTL.
Cette fois la conversion est  facile , il suffit de diviser par 2.

Avec tous ces évènements il est déjà l'heure du bivouac , Guzéliali un petit village au bord de l'eau nous permettra de goûter la cuisine Turque
dans un petit restaurant.
Au menu "sarna kébab, des tranches fines de viande roulées et farcies au fromage accompagnées de crudités diverses et d'une pâte à pain
délicieuse, prix pour deux avec boisson: 26.00YTL ( 13€) !
La vie en Turquie est moins chère sauf pour le carburant  qui est à 1€50 le litre.
 

Mardi 29 Avril 2008
Réveil à 7h et petit déjeuner avec les brioches au sésame et  le Simit (petite couronne de pain au sésame) tout chaud.
Aprés avoir fait un tour au port pour voir si quelques pêcheurs n'arrivaient pas avec leur barque et du poisson, nous
prenons la direction de Troie.
        
Dans L'iliade et l'Odyssée, Homère ( IV siècle av J.C) conte l'histoire d'amour d'hélène enlevée par Pâris et la guerre qui s'en suivit pendant 10 ans.
De nos jours il ne reste pas grand chose de cette cité qui nous a fait tous rêver, seulement quelques ruines qui montrent la superposition
des 9 cités dont la première date tout de même de  3000 ans av J.C.

Infos ccaristes:
entrée du site:5€ /personne, possibilité de bivouaquer sur le  site à condition d'arriver avant la fermeture car il y a une barrière à l'entrée.

Nous reprenons la route vers le Sud , en quête d'un bivouac que nous choisirons au bord de l'eau mais aussi à côté de la route principale
qui est trés fréquentée dans une ville dont nous ne retiendrons même pas le nom.


Mercredi 30 Avril 2008
Aprés un réveil difficile, nous fuyons ce bivouac trop bruyant nous promettant de trouver mieux la prochaine fois.
Un petit arrêt au bord de la route nous permet d'acheter des fraises bien savoureuses( 1 € le Kg )
Direction Pergame (Bergama) , un gros bourg de 50.000 habitants traversé par une longue artère au bord de laquelle feurissent tous les
principaux commerces.
.
Un petit arrêt à la basilique rougedu II siècle.
 
La mosquée Kurtulus                                            les ruines de la basilique rouge.
Dans l'une des tours de la basilique rouge  la petite mosquée Kurtulus est animée:
Il est presque midi c'est l'heure de la prière,aprés un bain de pied, les fidèles, tous d'un certain âge, rentrent dans la mosquée pour prier.

Au sommet de la colline, on peut apercevoir l'acropole.
On y accède par une route en lacets sur 5 kms.

Infos ccaristes: entrée du parking 10 ytl, entrée de l'acropole 10 ytl / personne, inutile de payer l'entrée de la mosquée, l'extérieur est le
principal.

     
le temple de Trajan du II ° siècle                       galerie sous le temple                                           amphithéâtre de 15.000 personnes construit tout
                                                                                                                                                   en hauteur pour conserver le maximum de terrain à bâtir.


La bibliothèque dont il ne reste que quelques colonnes renfermait plus de 200 000 ouvrages détruits pour la plupart.
Quant à l'autel de zeus on peut l'admirer mais en allant à Berlin , au musée!


 
du haut de l'acropole , une magnifique vue domine la ville de Pergame.
 



Le bivouac de ce soir qui parait assez calme sera l'occasion  d'observer le magnifique coucher de soleil qui se reflète sur l'eau.
Nous aurons la visite de 3 gendarmes qui nous demandent les passeports mais nous autorisent à rester sans problème.
Un couple dans leur voiture stationnait au bord de l'eau, au petit matin nous avons trouvé tous les vestiges de leur repas :canettes,
papiers ; un papi qui passait par là a bien observé les reliefs du repas avec le bout de sa canne puis il est reparti, décu... 

Jeudi 1 Mai 2008
Heureux d'avoir pu éviter Izmir troisième plus grande ville de la turquie, nous empruntons l'autoroute direction Selçuk 
(prix de l'autoroute : O.87€).
Selçuk avec ses 25.500 habitants, sa grande voie centrale à double sens qui la traverse, a tout d'une ville de passage pour se rendre
à Efes.
Qu'il est bon pourtant de faire une halte dans ses rues piétionnes égayées de tapis multicolores.
Sami ( se prononce Samé ) est la première personne que l'on aborde pour demander ou se trouve le café internet, il laisse son bar
et ses clients pour nous y conduire 3 rues plus loin.
Ici l'entraide est spontannée, aussi bien pour le touriste qui cherche son chemin que pour la dame qui porte des paquets.
La rue est un lieu convivial d'échange, de rencontre, de partage:
les ados discutent tranquillement assis à même le sol ,
les hommes  à la terrasse des cafés jouent au " hoquet" un  jeu  que l'on a pris au premier abord pour  un jeu de scrable.
les enfants jouent au balon.
Monique, une française rencontrée à la terrasse du café chez Sami est tombée sous le charme de cette ville et a même acheté
une maison pour s'y installer.
Une soirée bonheur à lire les mails et savourer la quiétude des lieux.

Infos ccaristes : le parking  payant ( 4 lyt) à côté du musée et de l'office de tourisme, route de Efes a été aussi notre bivouac pour la nuit.
Le muezzin retentit toutes les 5 heures pour la prière, donc 4h du matin pour nous, (5h pour la Turquie).
C'est surprenant surtout lorsque vous vous trouvez justement sous les hauts parleurs à côté de la mosquée mais cela fait vite partie du
quotidien. 
Pour la deuxième nuit  nous avons opté  pour  la rue d'aprés à droite ,face à la chambre de commerce,à l'ombre et plus calme.




la suitede la Turquie page 2