Les Parcs de l'Ouest : le Yellowstone
ETAPE PRECEDENTE


La Colombie Britannique


Upper Fall au Yellowstone
ETAPE SUIVANTE
Bryce-Canyon
La Californie
San Francisco

Le Grand Canyon
Arches
Nouveau Mexique
Texas
Louisiane

Savannah et Charleston

Appalaches et Washington





Du   24 Août   au 2 Septembre 2012            

Pas le temps de dire ouf et nous voilà déjà à la frontière des USA.!
On a toujours une petite appréhension  à chaque changement de pays. Aux USA, il est interdit de passer la frontière avec des produits frais, des fruits et des légumes,  mais ponpon n'est pas inspecté et le douanier nous souhaite un bon voyage en Français accompagné de son plus large sourire.  Voilà qui est de bonne augure !
Pourtant, sur l'autoroute, ce brave ponpon doit accélérer le pas au risque de se faire klaxonner ou même essuyer un bras d'honneur ( hé oui !) de la part de  conducteurs stressés ou de camionneurs sous pression.


Nous sommes dans l'Etat du Montana. Après avoir traversé une région de forêt, le paysage change , il devient plus désertique, seules les herbes folles tapissent les collines vallonnées et les sols asséchés.

Au détour de la route, des sculptures de chevaux dominent la plus haute colline.

L'air est devenu plus chaud, de petites tornades prennent naissance sur le sol aride. Une vue de notre bivouac d'un soir, face au casino.

Nous traverserons ensuite de grandes étendues de prairies , de champs de pommes de terre et de blé avec un arrosage intensif.
  
Nous découvrons les grands espaces de l'Ouest Américain ou le cheval est roi.

Après 4 jours de route, Ponpon apprécie grandement son bivouac au bord d'un étang. Il y restera 2 jours et fera la rencontre  de Germain et Marinou, des retraités septuagénaires qui parcourent les routes du monde, depuis plusieurs années, avec leur camping-car .
Un  arrêt dans la ville de  Gardiner pour le bivouac du soir, et déjà le Parc de Yellowstone est annoncé.


Yellowstone
 Crée en 1872, c'est le plus ancien parc de l'Amérique du Nord.
Plus grand que la Corse, il est parcouru par 600 Km de routes goudronnées en forme de  huit qui desservent les points stratégiques.
Tout a commencé il y a 640.000 ans avec une éruption volcanique d'une telle violence qu'elle a expulsé une masse faramineuse
de débris. 1000 km3 de débris furent projetés à plus de 50 km d'altitude. En retombant, ils ont formé un plateau de 2500 m de hauteur.  Plus tard, la partie centrale s'est effondrée, formant une caldeira de
45 Km de large et 76 Km de long.
On marche au dessus d'un feu permanent, en effet le magma en fusion se trouve à une profondeur de 1500 à 3000 mètres à peine. C'est une marmite bouillonnante qui produit des geysers, des sources d'eau chaude.
Le parc de Yellowstone possède à lui seul plus de 10.000 geysers, plus que tous ceux qui existent sur la planète.

Nous sommes à une altitude de plus de 2000 mètres.
Allons, sans plus attendre, à la découverte du parc Yellown stone " les Roches jaune" appelé ainsi par les tribus nomades.

 
Notre visite commence par Mammoth Hot Springs. Cela nous rappelle  notre premier voyage en Europe, en Turquie notamment, dans les montagnes de coton (Pamukkale).
C'est le même principe :  l'eau chaude (77°) dégringole sur les flancs de la colline, au passage elle absorbe du dioxyde de carbone. Ce dernier devient de l'acide qui attaque la roche calcaire et dépose une pellicule blanchâtre sur la roche. 

La couleur dépend de la température et de l'acidité de l'eau. Aucun organisme ne peut survivre dans de l'eau à plus de 79°,
mais plus fraîche, elle favorise la formation de bactéries.


Les élans ne paraissent pas craindre cette eau, au contraire, ils aiment bien boire et se baigner.  Ici, le rocher érodé appelé "l'arbre".
Nous avons pris notre temps pour visiter ce parc et ne rien laisser de côté.Içi, des formations calcaires et une ravissante cascade. 

La visite continue par le grand canyon de Yellowstone aux couleurs jaune, ocre, rouge, noire...
Il doit d'ailleurs ses couleurs à la "cuisson" de la roche ferrugineuse par l'activité hydrothermale et ensuite à l'oxydation du fer.
Long d'environ 30 Km, sa profondeur varie de 240m à 360m , sa largeur de 450 m à 1200 m.

Les impressionnantes cascades  "Upper Fall" et " Lower Fall" s'écoulent de 94 m de hauteur.

Tout en continuant notre visite, on apperçoit des épaisses fumées noires qui obscurcissent le ciel.
Nous ne pourrons plus accéder à notre bivouac du soir au camping, réservé le matin, car la route est coupée à cause du feu.
Les feux ne sont apparemment pas maîtrisés.
L'incendie le plus  dramatique eut lieu au cours d'un été particulièrement sec, le plus chaud depuis 112 ans. Des éclairs d'orage embrasèrent la forêt le 22 Juin 1988 qui brûla jusqu'au mois de novembre!! ( informations ont été recueillies au Visitor Center).

Ponpon attendra le matin pour rejoindre le bivouac ou nous attendent Marinou et Germain, avec qui nous ferons un brin de route. 
 
Ensemble, nous parcourons Norris Geyser
Basin. C'est un paysage lunaire avec des fumerolles qui s'échappent de toutes parts.
 
Les marmites de boue bouillonnent. Des panneaux mettent en garde les promeneurs pour que ces derniers ne s'éloignent pas des passerelles en bois.

C'est la zone la plus ancienne du parc,  la plus chaude aussi : on y a enregisté des températures de plus de 238° à seulement 300 m sous terre.

De toutes parts, des fumeroles chaudes et nauséabondes s'échappent des entrailles de la terre.

Toujours en compagnie de Germain et Marinou, nous continuons la découverte du parc de Yellowstone.

A Midway Geyser Basin, la source chaude acide se déverse dans la rivière.
 
Fountain Paint Pots porte bien son nom, c'est un véritable pot de peinture. 

Les algues et les bactéries qui vivent dans les sources chaudes tapissent la surface de couleurs chatoyantes.

Le regard se perd entre dessins géométriques,

entrelacement de couleurs,

pour faire le bonheur du voyageur, le bonheur du photographe.

Old Faithful ( vieux fidèle) est le geyser le plus célèbre au monde. Des milliers de personnes se rassemblent toutes les heures pour voir le fameux geyser  qui émet un jet de 40 à 50 mètres de haut pendant 2 à 3 minutes.

Il envoie dans les airs 14.000 à 32.000 litres d'eau bouillante.

Un pont tout en bois construit dans les années 1900 .                   La priorité est donnée aux bisons.
   La faune est abondante dans le parc, nous avons croisé un grand nombre d'antilopes, de bisons, ces derniers nous surprenaient par leur présence lors de nos haltes dans les campings du parc.

Les élans ne sont pas en reste, ils ont quelquefois du mal à trouver une opportunité pour traverser les routes.

J'y vais ou j'y vais pas ?                                                            

Le mâle rejoindra aussi les femelles de l'autre côté.                     On trouve de nombreux troupeaux de bisons dans le parc.        


En suivant la rivière Snake qui serpente, d'ou son nom,

nous arrivons tout droit au lac Yellowstone. Avec ses 352 Km2, ses 120 m de profondeur, il peut s'enorgueillir d'être le plus grand  lac de montagne d'Amérique du Nord.
Alors que sa surface est gelée 6 mois par an, des sources d'eau chaude à 122° jaillissent des profondeurs des failles.
Pendant les époques géologiques, il a coulé dans l'Océan Pacifique et dans l'Océan Atlantique via la baie d'Hudson.
Aujourd'hui, le lac coule vers l'Océan Atlantique via le Golfe du Mexique.

Tel un miroir, ces eaux d'une transparence incroyable reflètent la profondeur du gouffre et vous donnent le vertige.

Les 5 jours passés dans le parc de Yellowstone ont été fascinants, riches en émotion, en surprise au contact des éléments de feu,  d'air et d'eau chaude. On a eu l'impression de remonter le temps, à la naissance de  la terre; on s'est senti bien humble au contact de cette puissance des éléments.



          La suite avec Bryce Canyon................. cliquez ici



 

Infos Campings-caristes:  on ne peut pas faire du camping sauvage dans le parc, des campings sont mis à la disposition des
voyageurs. Ils fonctionnent sur la base du premier arrivé, premier servi. Pendant les mois de Juillet et Août, il est recommandé
de réserver sa place avant 11 heures. Cela impose d'organiser son  circuit pour éviter de trop rouler. le camping Norris, situé au centre du "huit" nous paraît le plus judicieux pour faire les deux boucles.