Les Appalaches et Washington DC
ETAPE PRECEDENTE
La Louisiane

Savannah et Charleston

Mémorial de Lincoln à Washington
ETAPE SUIVANTE

 A venir









Du 6 Juin au 26 Juin 2013

 Après avoir laissé Savannah, Charleston sur la côte est, ponpon prend la direction du nord ouest pour rejoindre la chaîne
 des Appalaches.
 Nous traversons la charmante ville de York avec de magnifiques demeures entourées de magnolias.( pardon pour les photos,
 il est quelquefois difficile de s'arrêter).

Dans les Appalaches sur la Blue Ridge Parkway.

 Nous laissons la canicule, l'urbanisation frénétique des Etats de la Caroline pour la fraîcheur des forêts, le silence :
 c'est un havre de paix.  



  Cette route tranquille serpente à travers la montagne des Appalaches à une altitude qui varie entre 500 et 1200 mètres.
 Elle est bordée de rhododendrons, aussi grands que des arbres, de chaque côté.
 Tous ne sont pas fleuris mais la plupart le sont.


 Ils ne sont pas les seuls , dommage que nous ne connaissions pas le nom de tous ces arbustes.

 Ils sont même panachés.                                                                      Un fushia géant de couleur rouge et un autre jaune.
                                                                                                        Les grands arbres sont aussi parés de fleurs qui ressemblent à des tulipes.

  C'est une  forêt de chênes blancs, de châtaigniers, d'acacias. le sol est tapissé de fougères.

 La végétation est très verdoyante et pour cause, il pleut souvent, de courtes averses chaque jour. 

 Lorsque le ciel est dégagé, on profite des superbes points de vue .

  Les lacs ne sont pas en reste et agrémentent encore, s'il le fallait, ces paysages reposants.

   Nous ferons de petites promenades à la rencontre de la faune.     

Et la faune est bien au rendez-vous. Dans le camping, cette petite famille a élue domicile  à côté de ponpon (ou le contraire)
.

                                                                              Une cigale, mais le chant n'est pas le même que celui des cigales du Midi de la France.

Cette magnifique route coupe des voies à grande circulation, on peut voir les autoroutes qui passent au dessous des ponts.
De temps en temps, nous quittons notre montagne pour redescendre dans la civilisation.
Aujourd'hui, nous faisons un saut à Roanoke pour faire le plein de provisions, le gas oil et internet.

Ces jours là, nous nous garons sur le parking d'un  magasin Walmart qui tolère les RV (véhicules récréatifs).
Les Walmart sont des grandes surfaces ouvertes jour et nuit. Elles emploient , entre autre, des personnes âgées, handicapées ou même malades pour effectuer de menus travaux.
Rompus à tous les bruits possibles et imaginables, on ne connaissait pas encore celui de la nettoyeuse. Elle prend son service à partir de 2 heures du matin et sévit pendant quelques heures, mais on ne va pas s'en plaindre !

Non loin des grandes surfaces, on trouve des restaurants Drive Thru.

Chacun commande son menu par interphone puis une serveuse en patins à roulettes apporte le repas sur un plateau, le repas est pris dans la voiture. Inutile de décrire le menu !!

Alors on remonte  vite  dans "notre" montagne en compagnie des lapins et des biches.
La Blue Ridge Parkway terminée, c'est la skyline qui la remplace pour traverser le parc du Shénandoah.

La forêt est moins dense, mais la faune est bien présente, nous croisons beaucoup de cerfs et de biches et un ours noir, aussi quelques dindons sauvages.


Les paysages sont magnifiques.
Le parc est mieux équipé en campings, aussi, nous ferons une halte de quatre jours dans l'un d'eux.
Au programme, repos pour Jacques, petites marches, mise à jour du site pour Eliane.

Là aussi, une biche nous tiendra compagnie pendant le séjour.

Notre voisin d'un soir vient nous inviter  pour partager un moment autour du feu de bois car c'est une occasion pour lui de parler Français.
Avec ses trois ados, ils font dorer des marshmallows au bout d'une pique en bois sur le feu de camp.
Une fois doré, le marshmallow est mis en sandwich entre deux biscuits et quatre carrés de chocolat.
C'est calorique mais pas mauvais.
On entend du bruit dans les broussailles et on pense qu'il s'agit d'un ours attiré par les bonnes odeurs.

Une dernière photo dans le parc de Shénandoah

Après cette halte  dans la nature, ce sera le retour dans la civilisation. Sans transition, en seulement 100 km , on se retrouve plongés dans une autre vie, trépidante et animée, qui nous déboussole un peu.
Encore quelques prairies, quelques vignobles et on se replonge dans la circulation sur les autoroutes à 4 voies.


Washington DC
572.000 habitants et 7,6 Millions avec les banlieues.
Washington est entre deux Etats : celui du Maryland et celui de la Virginie.
La ville n'est pas située dans l'Etat de Washington (qui se trouve lui sur la côte du Pacifique), comme on pourrait le croire,  et ne fait partie d'aucun Etat d'ou son nom de Washington DC  (district de Columbia).
             C'est un architecte Français, Pierre-Charles l'Enfant, qui conçut les plans de la ville au XVIII siècle en anticipant
 sur le développement de la ville.

Le Capitol , avec sa forme arrondie est le départ de grandes avenues bordées par des bâtiments assez bas.
Ici, pas de grattes ciel ou d'immeubles hauts.

Pour notre premier contact avec la ville, nous optons pour le quartier du Mall. Une grande esplanade verdoyante nous accueille, c'est presque le champ de Mars à Paris.
D'un bout, on voit le Capitol , au centre l'obélisque, à l'autre bout un plan d'eau avec le mémorial de Lincoln.

C'est aussi le lieu de rassemblement des musées avec leur bâtiment de forme rectiligne pour la plupart.
Et quels musées !!
Il y en a pour tous les goûts, tous aussi riches et beaux les uns que les autres et, cerise sur le gâteau, ils sont gratuits.
Nous commençons par le musée de l'Histoire.

Musée de l'histoire.
De la création de la terre à nos jours, en passant par l'évolution de l'homme, de la faune.
Nous y verrons aussi un fragment de la météorite Allende tombée au Mexique  en 1961.

Météorite                                                                                  Hope diamont
Nous y verrons également des pierres précieuses de toutes sortes, notamment le plus gros diamant "hope diamont" offert par un généreux donateur qui le fit parvenir au musée par la poste.
Ainsi que les boucles d'oreilles en diamant ayant appartenu à Marie-Antoinette et un magnifique collier de Joséphine de Beauharnais.


Nous ferons ensuite une promenade pour voir ou plutôt apercevoir la Maison Blanche. Nous verrons la face nord de la Maison Blanche,  du côté du square La Fayette.
Les abords sont très surveillés par de nombreux policiers. L'accès à la face sud était même bloqué.


Alternant promenade et visite de musée, nous irons à la découverte du musée National de l'aviation et de l'espace.
Un musée fabuleux dans lequel on passe facilement une demi journée en se pressant.
Il est un bon complément à la visite de la NASA.

On peut y voir la première capsule Apollo, toute petite, à côté de ses soeurs plus grandes.
Les conditions de vie assez spartiates des cosmonautes à l'intérieur de la capsule.


Partons maintenant à la conquête de l'aviation , une évolution fascinante avec les premiers essais pour voler, les premiers avions qui ont  traversé l'atlantique, puis viennent les avions de guerre, tout y est, c'est immense et c'est passionnant.

Un petit tour dans les 3,5 Km de verdure qui séparent le Capitol du Mémorial de Lincoln. Sur cette esplanade, on peut admirer de nombreux mémoriaux, celui dédié à la seconde guerre mondiale ...
    
Nous passerons le troisième jour à nous promener dans les rues et encore au Mall .
Nous finirons par le Muséum of the Américan Indian.

Le bâtiment en lui-même est différent avec sa forme curviligne, sa  conception est due à l'architecte Douglas Cardinal.
Il nous rappelle le musée de la civilisation de Gatineau au Canada ( voir la rubrique Canada: Ontario ), à juste titre car c'est le même architecte qui en réalisa les plans.


Ce très beau musée fait partager  aux visiteurs le mode de vie de quelques tribus ( toutes ne sont pas représentées) telles que  celles des Pueblos au Nouveau Mexique, du Manitoba au Canada, des Quéchuas  du Pérou, des Mapuches au Chili, des Ypik d'Alaska...
Beaucoup  de vidéos montrent la vie et les coutumes de ces tribus.

Pour visiter Washington DC, nous avons garé  ponpon au terminus d'une ligne de métro et nous avons ensuite emprunté le métro pour le centre ville. Tous les soirs, nous le retrouvions pour aller passer la nuit à quelques kilomètres devant un magasin Walmart.


Marchand de glaces .

Ponpon ne ressemble pas à un marchand de glaces !
Depuis que nous sommes dans les Etats de Georgie et de Caroline, ponpon ne passe pas inaperçu.
Il était très content le ponpon qu'on lui manifeste un intérêt.
Il était bien fier en voyant des gens qui levaient les bras à son passage et qui arrivaient en toute hâte.
Mais...  la dame et le monsieur s'arrêtent tout net, ils ne comprennent pas.
- Avez-vous des glaces ?
- Non, nous ne vendons pas de glace, nous sommes des voyageurs Français.
Un moment d'étonnement : la France ? Quel peut bien être ce pays !
Ils regardent les stickers collés sur le côté de ponpon : Alaska, Grand Canyon, Las Végas, La Nouvelle Orléans, le Texas, et ne semblent pas comprendre. Les Américains ne connaîtraient-ils pas leur Pays ? 

 Conclusion
Il est vrai, qu'avec une cinquantaine d' Etats, il est immense ce pays.
Ponpon a traversé  23 Etats en commençant par  celui de Washington, en passant par la Californie puis tous les Etats d'Ouest en Est pour terminer dans le Maryland.
Ponpon a été fidèle à lui-même, il a avalé,
sans sourciller , ses 16.000 kilomètres à travers les USA, totalisant ainsi 35.000 kilomètres en Amérique du Nord et plus de 100.000 Km depuis le début de nos pérègrinations. 
Un grand et beau voyage qui nous a plongé dans un univers inconnu au travers d'immenses contrées.
On ramène des multitudes de photos et des heures de vidéo avec d
es paysages exceptionnels.
Même si , dans la plupart des Etats des USA, l'accueil est indifférent , on se souviendra essentiellement des contacts chaleureux au Texas et en Louisiane. 


Ainsi se termine notre séjour à Washington et en Amérique du Nord.
Nous laissons ponpon au port de Baltimore ou il  règne une grande activité.
Bien que nous ne soyons qu'au mois de juin il fait tout de même 40 degrés, on apprécie l'averse quotidienne qui donne un semblant de fraîcheur.
Pour faire les démarches, nous prenons un Escort-service car nous n'avons pas le droit d'aller sur les quais.
Ces démarches seront rapides, 2 heures à peine et monsieur Muller, notre Escort-service nous amènera à l'aéroport de Washington.
Nous devrions retrouver ponpon dans 19 jours.

A l'heure ou le site est mis en ligne nous avons retrouvé Ponpon, la Provence, notre famille et nos amis.
Nous comptons faire une pause de quelques mois , entourés des nôtres.
Des heures de vidéo attendent d'être traitées, elles occuperont nos soirées d'hiver avant que le virus du voyage nous propulse à nouveau sur les routes du monde.
Nous remerçions toutes les personnes qui nous ont suivi dans le voyage à travers le site et qui nous ont gentiment envoyé des Emails au cours de celui-ci.


Infos camping-caristes:
Afin d'éviter des déconvenues, il est préférable de ne pas prendre des billets d'avion pour Anvers et de réserver un hôtel trop à l'avance.
Le bateau ayant pris du retard, nos réservations ont été perdues.
Pour éviter d'éventuels vols sur les quais ou sur le bateau, nous avons pris les services de la compagnie Seebridge, ponpon est arrivé sans problème à Anvers.
A Anvers, la société Seebridge met à notre disposition un escort-service pour faire les démarches auprès de la douane.
En Belgique, il faut fournir une attestation originale de l'assurance du véhicule.
Nous n'avions pas cette attestation et nous sommes tombés sur une douanière "peau de vache" qui a refusé une attestation envoyée par fax par notre assureur. Il a donc fallu rentrer en France , à Lille, pour faire un duplicata de l'attestation.
Des petits inconvénients de stress et d'argent qui peuvent être évités.
 

 
 






















 p