USA 3 :La Californie 
Bryce Canyon


ETAPE SUIVANTE

USA 4 : San Francisco












Oups ! 10 jours seulement et nous serons sur un autre continent !
Ponpon nous attend à Las Végas, on le retrouve le 8 Avril prochain.
On parle beaucoup de lui : - est- ce qu'il nous attend bien sagement ? (mais oui..... ne stressons pas ! )   
                                         - Aura t'il été visité ? ( là  on ne stresse pas car il reste le minimum dans la soute!)              
                                        - aura- t'il envie de démarrer ?
Déjà nous pensons aux  tâches quotidiennes des campings-caristes , refaire les pleins d'eau, de gas oil, de gaz, de nourriture....la vidange, les pneus.

Et le voyage pourra continuer.
Il est plein de belles et riches découvertes  ce voyage. Pensez donc ! La Californie, on en rêve depuis longtemps, ...est ce qu'elle est comme dans nos rêves ?
On va  retrouver la langue chantante Espagnole, on pourra goûter à la cuisine Californienne et découvrir le vin Californien et puis manger plein de fruits.

Et tous les parcs de l'Ouest qui restent encore à découvrir, le grand canyon, Arches....

On a tracé en gros notre prochain itinéraire.
Après avoir retrouvé la frénésie de Las Végas, ponpon partira sur les routes plus calmes de la Californie.
Death Valley , Séquoia Parc, Yosémite, San Francisco, hollywood;  on longera la côte du Pacifique de San Francisco à Los Angelès .
Cerise sur le gâteau  , ce parcours nous le ferons accompagnés de nos amis Alice et Jacques qui embarqueront le 8 Avril avec nous de Marseille.
On les quittera à l'aéroport de Los Angelès.

Ponpon continuera sa route vers le sud jusqu'à San Diégo mais pas plus loin, nous ne sommes pas décidés à aborder le Mexique.
Alors, on remontera vers Las Végas pour repartir à la découverte des parcs de l'Ouest les plus envoutants, le Grand Canyon, monument Valley,  Arches.
Nous serons aux portes du Colorado alors ne nous en privons pas!

Redescendons en passant par Albuquerque, Santa Fé; redescendons encore jusqu'à Houston au coeur du Texas .
Allons faire connaissance avec les Cajuns, ces Français de la Louisianne, la Nouvelle Orléans.
Viendra ensuite la Floride, mais le temps passe et nous aborderons cet Etat d'Amérique en Juin, alors on verra si la chaleur ne nous chasse pas trop vite de la Floride.
Viendra ensuite l'Etat de Georgie avec la ville de Savannah, l'Etat de la Caroline du Sud et du Nord.
Passons en Virginie pour découvrir Washington, puis Baltimore.
Là, à Baltimore, nous devrons abandonner Ponpon pendant 20 jours. Ponpon va naviguer sur un cargo jusqu'à Anvers en Belgique.
Et oui, il sera temps de rentrer au bercail, la tête et les yeux remplis de souvenirs et de découvertes.

En attendant, il reste encore tant et tant de choses à faire à la maison, et profiter de notre petite famille.
Allez on ne traîne pas, on vous dit à bientôt sur les routes de l'Amérique du Nord.

 
                                                                xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Du 8 Avril au 18 Avril 2013 :
Après 15 heures de vol et 4 heures d'escale à Londres, nous arrivons à Las Végas accompagnés de nos amis Alice et Jacques.
Une bonne nuit de sommeil et les 9 heures de décalage horaire seront digérées.
Et Ponpon ?
Il nous attend au storage depuis 6 mois et il est si heureux de nous retrouver qu'il ne se fait pas prier pour démarrer, "au quart de poil" comme dit son chauffeur attitré.
Inspecté sous toutes les coutures par l'expert de l'assurance, il passera son contrôle sans problème.

Pendant notre absence, il n'est pas tombé une seule goutte d'eau, au grand désespoir des gens. L'air est moins chaud qu'au mois de septembre avec même un petit vent rafraîchissant.
Le temps de faire un petit tour sur le strip avec Alice et Jacques.
Un petit tour pour admirer avec curiosité la nouvelle décoration du jardin du Bellagio et nous prenons la direction de Death Valley.

Las Végas n'en finit pas de s'étendre dans ce désert hostile.
Les derniers bâtiments nous font plonger au milieu d'une végétation aride ou seuls les arbres de Joshua poussent.
Ils sont en fleurs en ce moment.

Certains sont rabougris, d'autres ont une coiffe blanche sur la tête.

Au milieu de ce désert de cactus, on rencontre des villages semi abandonnés, vestiges du temps de la ruée vers l'or. Ci dessus le Post office et ses pompes à essence.



les arbres de Joshua laissent vite la place aux tamaris rabougris, puis, ces derniers disparaissent .
Il n'y a plus de végétation.
Ce n'est plus qu'un paysage de terre grise  et de cailloux, une vaste étendue avec des montagnes aux formes déchiquetées en toile de fond.
Quel paysage surprenant !
Au milieu d'une pluie de roches noires volcaniques, que aurait pensé voir des fleurs de toutes sortes ?
Les petits cactus fleuris attirent le regard, ils nous dévoilent bientôt une féerie de plantes inconnues pour nous. 
Une nouvelle découverte à chaque pas.
Graciles et délicates, timides parfois, elles arborrent des couleurs chatoyantes. 






Un bon moment de bonheur.
Et ça continue avec un défilé de collines !

Nous entrons dans un paysage lunaire: voici Death Valley (la vallée de la mort)!
D'ou lui vient son nom?
En 1849, des pionniers prospecteurs d'or se sont perdus dans cette vallée, le seul rescapé a surnommé ce lieu la vallée de la mort.
Mais pourquoi?
Imaginons un bloc de la croûte terrestre qui s'effondre, formant un sillon de 210 Km de long sur 8 à 40 Km de large, bordé de chaque côté par une chaîne de montagnes.
Cet effondrement est le plus profond, en effet il atteind 86 mètres au dessous du niveau de la mer.
A l'heure actuelle, la dénivellation continue à s'accroître suivant un plan incliné d'Ouest en Est.
Death Valley porte bien son nom, c'est un des endroits le plus chaud au monde: 57 ° en 1913 !
Heureusement, nous sommes en Avril et les températures sont clémentes, 35 ° seulement.
Mais de quoi peut-on vivre dans un  endroit si inhospitalier?
De l'exploitation du Borax.

Furnace Creek
Une oasis bien mignone avec une palmeraie de dattiers attire ponpon. Ce sera le bivouac du soir.
Le lendemain, lever à 5 h du matin, même Jacques! Le paysage est encore plus beau avec le soleil levant.




Bivouac sous les palmiers dattiers.


Dantes view
Ponpon grimpe jusqu'à ce point de vue perché à 1669 mètres pour admirer le plus grand dénivelé du continent.


En bas , le lac salé asséché situé à moins 86 m du niveau de la mer.    Le paysage environnant.

 Zabriskie Point


L'endroit est carrément magique !
Un paysage trituré par les éléments de la nature.
Soulevées par les mouvements de la terre, ravinées par le vent et l'eau, les montagnes sculptées et colorées forment les Badlands.














Badwater :
Après avoir vu de tout en haut le lac asséché, ponpon se rend dans le lit de ce lac, c'est le point le plus bas du continent,
à moins 86 mètres du niveau de la mer.
 

  Le point blanc sur la photo de droite indique le niveau de la mer, matérialisé dans la montagne.

Devil's golf course


Dévil's golf Course nous offre une étendue de sel mêlé à de la terre à la suite de l'assèchement d'un ancien lac.
On se croirait dans le désert de l'Atacama  (voir Chili: désert de l'Atacama).

Cela ressemble à un grand champ labouré, un champ avec de grosses mottes de terre. Ces dernières sont ciselées et recouvertes de sel sur leur extrémité. Elles étincellent sous le soleil.

Golden Canyon:

Nous profitons de la température clémente du mois d'Avril pour faire une petite balade dans le canyon.



Mesquite Flat Sand dune

Nous voila dans le Sahara, en plein Ouest Américain !  Alice observe les nombreuses traces laissées par les serpents à sonnettes.

Ponpon poursuit sa route dans ce paysage lunaire, traversant des paysages de Badlands.Il monte tout en haut des crêtes , descend les montagnes grêlées de roches volcaniques. Le paysage change sans arrêt de physionomie, il n'est jamais lassant.
Elle est bien grande la Death Valley. Le parc s'étend sur 13.000 km2, plus grand que la Corse.

Après la Death Valley, ponpon apprécie le bivouac du soir au bord du lac Isabella.
Le lendemain s'annonce par une journée radieuse, une  belle journée ensoleillée de printemps.
La température est redevenue  "normale". Ponpon prend le chemin des écoliers, c'est un changement complet de paysage, le désert a laissé la place aux forêts et aux alpages verdoyants que les vaches tondent méthodiquement.
Les fleurs printanières agrémentent généreusement la prairie de ce beau paysage d'Alpage.
Ponpon traverse ensuite des champs d'agrumes qui s'étendent à perte de vue. Citrons, oranges, pamplemousses pendent aux arbres et tapissent le sol. Les fleurs des agrumes embaument l'air d'un parfum suave.

Séquoia Park.

Le Séquoia National Parc est crée en 1890 pour protéger les séquoias encore intacts.

 
Après une bonne grimpette à 2500 m d'altitude, on entre dans la forêt des géants (Giant Forest).
 
Le patriarche, nommé Général Sherman Tree, exhibe ses 84 mètres de hauteur, son tour de taille est de 32 mètres !
Les séquoias peuvent atteindre 95 m de hauteur, peser 1225 tonnes ( 2 avions) et vivre 3200 ans !!
Certains n'ont pas connu la civilisation occidentale.
 
Mais quel est leur secret de longévité ?
Si les séquoias peuvent atteindre de pareilles performances, c'est qu'ils ne meurent pas de vieillesse.
Le séquoia pousse à partir de 1590 à 2100 m d'altitude. Rien ne peut l'atteindre.
Les substances organiques qui se trouvent dans son écorce ( celle ci peut avoir 79 cm d'épaisseur) , ces substances le protègent contre les insectes et les champignons.
 
Les séquoias ont une grande capacité de résistance au feu, leur bois et écorce sont ugnifuges.
Les feux favorisent la reproduction en fertilisant le sol et en éliminant les plantes concurrentes.
La chute est la cause principale de leur mort, elle peut être occasionnée par la foudre, le vent, l'humidité du sol.
Il a des racines peu profondes sans racine pivotante.

Un géant tombé à terre,  c'est l'arbre tunnel de Wawona. Il mesurait 71 m, était âgé de 2100 ans. Une route a deux voies passait dans son tronc.
Ce géant a été abattu en 68. 69 par la neige.

Tout est géant chez cet arbre, le développement d'une branche peut atteindre 18 mètres par an.
La reproduction est aussi géante ! Chaque année, l'arbre adulte fabique 2000 cônes de la grosseur d'un oeuf.
Chaque cône contient 500.000 graines qui sont aussi légères qu'un flocon d'avoine.

Restons dans les forêts de séquoias et entrons dans le parc de Yosémite.
Situé en plein coeur de la sierra Névada, ce parc est protégé depuis les années 1864.
La hauteur du parc de Yosémite varie de 600 à 4000 m d'altitude.
Son histoire a débuté il y a 500 millions d'années, lorsque des océans peu profonds recouvraient l'ouest de l'Amérique du Nord actuelle. Ces eaux y ont déposé des roches sédimentaires.
Il y a environ 120 millions d'années, deux grandes plaques tectoniques sont entrées en collision. L'une des plaques s'est glissée sous l'autre et ce frottement a provoqué la fusion de la roche.



Ponpon emprunte la route qui chemine dans la vallée glaciaire. Cette vallée est dominée par le mont El Capitan et la falaise de Half Dome.

La vallée glaciaire est grandiose, avec ses cascades qui ruissellent le long des parois rocheuses.

Avec ses lacs miroirs.

Au bivouac du soir, Alice nous concocte du saumon en papillotte, cuit au feu de bois, et sous la neige !
La nuit sera bien fraiche mais ponpon, comme à son habitude, nous assure confort et sécurité.
Une bonne soirée à plaisanter et rire.

Le lendemain, il fait toujours aussi froid, ponpon prend la direction de San Francisco. Le paysage de montagnes aux formes arrondies et d'alpage est verdoyant.
Nous ferons un détour par le village de Jamestown.

Une ancienne gare, devenue un musée, a servi pour le tournage de nombreux films de cowboys.
La petite ville semble vivre dans le passé; les quelques boutiques sont des boutiques d'antiquités.

Dans les parcs , la faune était aussi au rendez-vous:

Le roadrunner ( bip bip du dessin animé).                                   le lézard blanc des dunes de sable.





On trouve aussi le fameux crotale qui, fort heureusement, n'a pas croisé notre route, le puma et des loups. 

Maintenant, cap sur San Francisco, une ville bien particulière que nous vous ferons découvrir à la prochaine mise à jour du site.


                                                                                 Suite: San Francisco