USA 4 :San Francisco
ETAPE PRECEDENTE

Valley de la mort

ETAPE SUIVANTE

Le Grand Canyon






 Du 18 Avril au 23 Avril 2013
San Francisco : 856.000 habitants 

Arrivée à San Francisco .                                                           L'île d'Alcatraz

En 1848, la fièvre de l'or et de l'argent fait pousser San Francisco comme un champignon.
C'est est une ville cosmopolite bien différente de toutes les villes que nous avons  vues aux USA.
On compte  30% d'Asiatiques, 15% de Latinos, 7% d'Africains, des Italiens, des Russes, des Philippins.
Cette grande diversité culturelle fait de San Francisco une ville attachante et conviviale.
Prenez simplement le bus, le plan de la ville à la main, et tous les passagers s'empresseront de vous renseigner.

San Francisco est située à la pointe d'une péninsule de 48 Km de long, péninsule qui s'étire entre l'océan Pacifique et la baie de San Francisco.L'entrée de la baie est baptisée Golden Gate (porte dorée) ,nom qui s'inspirait de la Corne d'Or à Istanbul.
San Francisco est aussi située sur la faille de San Andréas, aussi elle est souvent touchée par des séismes.
Le plus important reste celui de 1906 qui détruisit les 4/5 de la ville.

Le fameux Golden Gate Bridge qui enjambe le passage du Golden Gate. Terminé en 1937, on le doit à l'ingénieur Joseph Strauss. Gracieux, d'une belle couleur orange, il s'étire sur 2.737 mètres de long. Toute l'année, il fait l'objet d'un entretien assidu, il est repeint continuellement.
Il a su échapper au tremblement de terre de 1906.

Pour visiter San Francisco, ponpon s'est posé près de la Marina, sur le parking d'un magasin qui a bien voulu le recevoir.
Il nous offre une vue royale sur le Golden Gate Bridge.

Non loin de là, face à la Marina, le joli bâtiment du Palace of fine Arts.
Construit à l'occasion de l'exposition de 1915. Fait de bois et de plâtre à l'époque, il a été reconstruit en béton en 1960 suite à sa détioration. Aujourd'hui il abrite de nombreuses expositions.

Notre visite se poursuit dans le quartier de Chinatown.

Voici l'entrée de Chinatown par un portique en forme de pagode. 

Un quartier bien vivant et coloré.

Ici vivent 150.000 habitants ! une ville ! Il est toujours surprenant de se retrouver dans un autre monde, totalement différent.
Nous, on adore traîner au milieu des étals de fruits et de légumes ou de poisson séché.

Maintenant, il va falloir grimper!!
Quelle drôle de ville, construite sur 47 collines ! Elle nous fait penser à Valparaiso.

Pour se déplacer, rien de tel que les cable cars. Ils fonctionnent depuis la nuit des temps, sont classés Monuments historiques mais ils sont toujours opérationnels. Ecologiques, puisque ils n'ont pas de moteur, ils sont accrochés par une machoire à un cable qui passe dans les rails. Ils peuvent dévaler des pentes à plus de 20% sans danger.
 

On ne trouve pas, à San Francisco, de très hauts immeubles mais des villas, même de très belles villas.
Par contre, le réseau électrique est vraiment dépassé.

Nous sommes dans le quartier de Nob Hill
Toujours de très belles demeures, ce quartier n'est pas trés vivant
mais il offre de magnifiques points de vue.

Au sommet de chaque rue nous attend la récompense d'une vue sublime.
 
Au passage, jetons un oeil sur la cathédrale, surtout qu'elle se veut d'inspiration Française.
On peut l'affirmer, rien de ressemblant avec la nôtre de cathédrale, la vraie Notre Dame de Paris.

Nous voila dans la rue Filbert, la plus abrupte avec 31% de déclivité, rien que ça !

Puis, c'est Lombard street, certainement la rue la plus tortueuse qui soit. Pour éviter justement une trop grande pente, cette rue se descend en zig zag. On a l'impression que les automobilistes s'amusent bien dans ce labyrinthe au grand désespoir des riverains qui en ont ras la casquette. Toutes ces plantes vertes sont des hortensias et lorsqu'ils sont en fleurs c'est un délire.

Une vue sur l'île d'Alcatraz.


Un moment de repos bien mérité avec une pause dans le square Washington.

Au passage, on admire quelques maisons bien charmantes.

Il est temps de rentrer , Alice mène la troupe d'un bon pas et nous commençons à être fourbus.
 
Le lendemain, nous parcourons le Golden Gate Park avec son jardin des plantes.

son jardin Japonnais.

L'accadémie des sciences qui abrite le musée d'histoire naturelle, l'aquarium, le planétarium.

On y rencontre les promeneurs de chiens,( sans les crottes!)         Le conservatoire de fleurs.

Nous voila dans le quartier de Haight - Ashbury.

En 1960, c'était le quartier des hippies, un centre de la contre culture.

Aujourd'hui, c'est un quartier bourgeois avec de très belles maisons Victoriennes.

Dans ce quartier, on passe devant la maison bleue. La fameuse maison bleue de la chanson de Léo Ferré: "c'est une maison bleue accrochée à la colline...". et devant la maison , sous nos pieds d'ailleurs, le dessin du groupe de musiciens qui a habité la maison.

On reprend notre chemin en chantant le refrain de la maison bleue, refrain qui ne nous quittera plus.
Nous traversons le quartier des Missions .
C'est un des plus vieux quartiers de San Francisco qui date de 1776. C'est ici que les Espagnols fondèrent la mission Dolorès.
Aujourd'hui ce quartier reste très hispanique, on y parle plus l'Espagnol que l'Anglais.
Il ya plein de petits restos sympas. Nous en profiterons pour déjeuner au bar du soleil ou le patron, d'origine Marocaine, parle Français et sert de bonnes salades.

Encore quelques pas et les premières peintures murales s'annoncent.
 
La plus spectaculaire se trouve sur le Women's Building.

Les deux faces de l'immeuble de trois étages sont recouvertes de fresques bien colorées représentant des femmes.

                                                                                              Toto souffre. Ouille , ouille, que ça fait mal la sciatique!

Deux jours et demi à San Francisco, c'est trop peu, il faut déjà lui dire au revoir.
C'est une ville qui se découvre facilement en alternant la marche à pied et le bus.
Nous avons préféré certains quartiers comme Chinatown, Mission, à d'autres plus bourgeois. Il reste encore d'autres quartiers intéressants à découvrir, aussi, nous y reviendrons .
Nos amis partent le lendemain matin aussi nous nous rapprochons de l'aéroport ou nous passerons la nuit.
En guise d'au revoir, Ponpon s'amuse à monter et descendre les rues, en se disant qu'il préfèrerait tout de même éviter la plus pentue à 31% !


Aprés avoir laissé nos amis Alice et Jacques, à l'aéroport de San Francisco, nous prenons la direction du sud.
Il faut faire le point sur la suite du périple, évaluer les distances, faire des choix.
Ponpon doit embarquer le 4 Juillet de Baltimore, voilà que le temps nous presse, aussi nous modifions légèrement notre trajet.
Cap sur le Grand Canyon directement sans passer par Los Angelès et San Diégo.

Pour l'instant, ponpon emprunte la Hwy 1 qui longe le Pacifique. Nous entrons dans la région de Big Sur.

Vers la ville de Carmel.
 
Une route bien pittoresque avec ses falaises abruptes qui plongent dans l'océan Pacifique.
 
Les falaises sont impitoyablement battues par les flots qui finissent en écume blanche.

De l'autre côté, le paysage alterne entre forêt de séquoias, alpages, montagnes rocheuses tapissées de plantes grasses en fleurs.
Le mois d'Avril est un bon mois pour longer la côte du Pacifique qui est souvent noyée dans la brume. La journée est magnifique, nous pouvons profiter de cette beauté sauvage.

Ponpon fait de nombreuses haltes au bord des plages de sable blanc, dans les criques . 

Il s'arrête aussi souvent sur les  nombreux sites qui offrent des points de vue magnifiques.

                                                                              Le bord de la route est tapissé de fleurs, un vrai régal.

Au détour d'une crique c'est la surprise : une colonie très importante d'éléphants de mer avachis sur le sable, serrés comme des sardines.

Nous n'en avons jamais vus autant.

Les jeunes mâles mesurent leur force                           tandis que le patriarche somnole.                             

Madame, toujours aussi craquante.                                             Tiens, mais qui est l'intrus ici ?

On l'a quitte avec beaucoup de regrets cette Hwy 1, elle va bientôt se transformer en autoroute.
Alors, avant de s'engager sur l'autoroute, on prend le chemin des écoliers.
Le paysage est tout bosselé par des montagnettes aux formes arrondies. Elles sont d'un vert tendre ces montagnettes et même quelquefois elles se recouvrent entièrement de fleurs jaunes.

Ou de vignobles de Pinot Noir.

Surprenante Amérique !

Nous entrons dans une région désertique ou alternent des paysages dénudés de tout, des champs gigantissimes d'amandiers, de grenadiers et autres inconnus de nous.

 
 
Puis, ce sont des champs de déricks serrés les uns contre les autres. Le pétrole coule à flôts !
Des déricks, on en trouve dans des endroits inattendus, par exemple au milieu des vergers, des vignobles et même dans la ville.

La Californie est bientôt derrière nous. ponpon entre dans l'Etat de l'Arizona
, en direction du Grand Canyon.
Il traversera près de 1000 Km dans une zone semi-désertique ou seuls quelques arbustes rachitiques arrivent à survivre dans un sable grossier et grisâtre.

Nous quittons ce grand Etat qu'est la Californie. De par sa superficie, 424.000 Km2, il est le troisième Etat des USA.
Si la Californie a une frontière naturelle, celle du Pacifique, elle côtoie deux autres Etats, l'Orégon, le Névada.
Quant à sa frontière au sud, elle la partage avec le Mexique.

La Californie nous a surpris par sa diversité. Nous y sommes entrés par la Vallée de la Mort ou se trouve le point le plus bas ,
moins 86 mètres au dessous du niveau de la mer. Nous avons côtoyé les sommets les plus hauts.
Elle nous a livré ses espaces sauvages tout au long de la Hwy 1, ses forêts préservées dans le Parc des Séquoias, le Yosémite.
Nous avons traversé des déserts, tel le désert de Mojave. Nous nous sommes extasiés devant l'immensité des plantations de vergers gigantesques, des vignobles à perte de vue....
La Californie est aussi la plus urbanisée, notamment sur la côte du Pacifique, avec Los Angelès.
Nous n'avons pas parcouru cet Etat dans sa totalité mais nous avons aimé ses contrastes.
Nous avons aimé San Francisco, si différente des autres villes des USA.
Nous avons aussi apprécié le beau soleil, le bon vin, la gentillesse des gens.
La Californie mérite d'être connue.

A l'heure ou le site est mis à jour, nous avons découvert le grand Canyon, Monuments Valley, Canyolands, Arches.
Beaucoup de travail en prévision pour le scribe mais des grands moments de bonheur à partager.

On vous dit  
A Bientôt.                                       suite : Le Grand Canyon