Les Parcs de l'Ouest : Le Grand Canyon
ETAPE PRECEDENTE

La Californie: San Francisco

Au Grand Canyon

ETAPE SUIVANTE

Arches








 Du 24 Avril au  27 Avril 2013


La Californie est déjà derrière nous, l'Etat de l'Arizona se profile à l'horizon.

Un petit arrêt dans la ville de Williams pour les courses, la lessive, internet.

Cette petite ville au look trés cow-boy est bien agréable.


Aprés une nuit bien tranquille au milieu de nulle part, ponpon entre dans le Parc National du Grand Canyon.


Le Grand Canyon s'étend du sud de l'Utah au nord de l'Arizona sur un vaste plateau.
Selon les géologues, le fleuve le Colorado s'est taillé un lit à travers ce vaste plateau. Pendant des millénaires, il a fait des entailles dans la roche tendre sur 445 Km de longueur et 29 Km de large. Tout en modelant le paysage à sa guise, il a creusé un canyon qui peut atteindre une profondeur de 1829 mètres.
Il faut dire qu'il  est tellement puissant ce fleuve Colorado, nourri par les eaux de sept Etats sur 2330 Km. 
En creusant, il dévoile les secrets de la croûte terrestre telle qu'elle était il y a 2 Milliards d'années, et c'est là la grande particularité
du Grand Canyon.

Dès 1919, le Grand Canyon devient Parc National.
Connu du monde entier, il reçoit un nombre considérable de touristes( 5 millions à ce qu'il paraît) et même en Avril il y en a déjà pas mal.

Pour recevoir tous les touristes, le parc a été aménagé à cet effet, il y a des routes, deux campings, des Markets et des lodges,  le village artificiel Grand Canyon.
Bien que tout cela soit fait dans le respect des règles de l'environnement, à notre goût il y a trop de tout.

Le Grand Canyon peut se visiter soit par la rive sud ou par la rive nord.
Nous optons pour la rive sud, de loin la plus fréquentée. Des navettes gratuites amènent les visiteurs aux points de vue les plus stratégiques mais on peut aussi marcher au bord du Grand Canyon d'un point à un autre.

Partons ensemble à sa découverte en photos.


 





 
  
 


 







Nous avons passé 1 journée et demie au Grand Canyon. Il est si immense que l'on a une vue assez restreinte en longeant les bords du grand Canyon. Nous sommes descendus par un des sentiers pour mieux nous imprégner des lieux. Il faudrait aller encore plus bas, loin des touristes , au besoin camper à l'intérieur ou mieux encore survoler le grand Canyon en hélicoptère pour en mesurer  toute sa grandeur et sa beauté.

Les Réserves Indiennes:

Dès les limites du Parc franchies, les fôrets laissent la place à un paysage sablonneux et sec.

Un paysage bien varié et curieux, tantôt fait de canyons, tantôt composé de dunes de sable avec des petits "cacaluchets" d'une couleur rosée.

Un paysage sauvage, captivant, merveilleusement attachant, mais aride au possible.

Nous sommes dans la plus grande réserve Indienne des Etats  Unis, une réserve qui s'étend sur 70.000 Km2.
Ici, on ne voit pas de maison mais plutôt des baraquements en bois ou des mobile-homes qui se confondent avec le paysage.
Quelques petits troupeaux de vaches et de très beaux chevaux.


Sur ce territoire désolé, les Indiens Navajo et Hopi ont réussi à survivre et prospérer.
Les enfants sont scolarisés.
Plusieurs bus scolaires dépassent ponpon, c'est vendredi, ils vont certainement chercher les enfants à l'école, la prochaine ville est à plus de 100 km.
Les Navajos sont passés maîtres dans la création d'objets artisanaux: bijoux, poteries.
Au bord de la route, on rencontre quelques
étals regroupés ou les femmes vendent leur production artisanale surtout composée de bijoux confectionnés avec des turquoises.

Les premières formations tabulaires apparaissent et indiquent que nous sommes dans le parc de Monument Valley.

  
Monument Valley se trouve dans l'Etat de l'Utah bien que l'on se trouve au Four Corners, le carrefour de quatre états :
 L'Utah, le Colorado, le Névada et le New Mexique.

Lorsque l'on voit Monument Valley, on pense aux westerns: la chevauchée fantastique, la Charge Héroique, Fort Apache...
Ce site s'est fait connaître grâce au cinéma, John Ford a beaucoup contribué à rendre Monument Valley célèbre.

Ponpon, quant à lui, a posé ses pattes sur les traces des Indiens et des cow-boys .

Par contre, il a été frustré de ne pas pouvoir aller trop loin car le parc est interdit aux camping-car. Pour en faire le tour, il faut louer
les services des Navajos avec leur 4/4.
Nous sommes un peu restés sur notre faim mais en ayant néanmoins un aperçu du parc.

C'est un paysage vraiment étonnant.


Une piste permet de se promener autour des formations de roches rouge, cette piste serpente au milieu de la Valley des Dieux.


Notre courageux ponpon, plein de volonté, s'engage sur cette piste . Il retrouve la tôle ondulée de l'Amérique du Sud.

Plus loin, il y aura deux gués à traverser d'aprés des rares touristes croisés. Finalement, Jacques et Eliane pleins de compassion pour ponpon décideront de rebrousser chemin.

Le voyage réserve bien des surprises, Goosenecks State Park nous a offert un magnifique point de vue sur la San Juan River.

Tel un serpent, la rivière s'enroule autour des méandres noirs de 300 mètres de hauteur.

Non loin de là, les montagnes se sont parées d' une robe rouge aux dessins géométriques.

  Quel décor ! 
 

 Bluff est un village de 300 âmes .

On y fait une halte à la recherche d'un bivouac, mais en vain.

De belles cheminées de fée à la sortie du village.

Le lendemain matin, aprés une nuit passée au milieu de nulle part, ponpon reprend sa route sous un soleil magnifique.

On aperçoit au loin  La Sals Mountains                                      et la première arche percée dans le rocher.

Avec cette première Arche, c'est le Parc National de Arches qui s'annonce.

                                                                                                La suite avec..................................ARCHES