monte negro    
 Du 13 Avril au 19 Avril 2008   430 Kms parcourus dans ce pays
ETAPE PRECEDENTE
CROATIE

Le Monténégro , état d'Europe  devient république indépendante le 4 Juin 2006 , 13.812 Km2,
620.000 habitants.C'est une plaine littorale dominée par les Chaines Dinariques.Ses principales
ressources sont l'élevage d'ovins,la culture des oliviers et agrumes, la production de minerais.
La monnaie est l'Euro.
ETAPE SUIVANTE
ALBANIE

CARNET

accueil
Dimanche 13 Avril 2008
L'entrée au Monténégro se présente sous les meilleurs auspices , à la frontière les douaniers d'humeur joviale discutent avec Eliane qui était chargée
de présenter les passeports, dans un mélange de Monténégrin, d'anglais et  de gestes et tendent la main pour un salut cordial.
94 kms séparent Dubrovnik et Kotor et l'heure tardive du départ nous contraint à poser ponpon sur le parking de la ville de Hercegovnovi  pour la nuit.
Les enfants jouent sur la place attenante , s'interressent à la moto et posent de nombreuses questions.

Lundi 14 Avril 2008
 La journée commence avec un soleil radieux, grand absent depuis quelques jours.
Le village de Pérast vaut bien un arrêt prolongé, les touristes s'arrêtent ici pour visiter l'église construite sur l'îlot artificiel face au village.    



Une vue prise du village de Pérast sur les Bouches de Kotor, au large les 2 petits îlots artificiels couronnés chacun d'une église en mémoire
 aux marins disparus.

   
    
Nous préférons arpenter les ruelles ou plutôt les sentiers, les gens sont aimables et nous saluent.



 
toujours le village de Pérast



 
Les voila prêts pour la saison chaude

Au retour, un petit papier glissé sous l'essuie glace de ponpon nous rappelle quelques souvenirs récents, mais non ce n'est pas ce que vous croyez...
c'est simplement  un petit coucou de nos jeunes français qui passaient par là!.
Un petit déjeuner avec pour cadre les superbes bouches de Kotor méritait bien le déploiement de la panoplie du parfait campeur: table et chaises!
Si ce n'est pas les vacances ça!!




Kotor, ville médiévale située aux confins des bouches du Kotor.

Direction Citinj en empruntant l'ancienne route de la montagne appellée "Serpentine" et pour cause!
Le panorama valait bien un peu d'adrénaline avec en prime un bivouac de rêve au milieu des sommets enneigés.



 
Ponpon notre Eden .......502                                  pour son bivouac au sommet des "serpentines" 


Mardi 15 Avril 2008
Le temps joue à Jean qui pleure, Jean qui rit.
Les grosses goutes laissent la place aux avalanches de petits grêlons puis au soleil, quelquefois les 3 à la fois,
pour finir ensuite par un épais brouillard à couper au couteau, et cela dans les serpentines en plus!
Cetinje n'avait pas revêtu ses plus beaux attraits pour nous attirer.
Sans nous consulter nous refusons tout net de sortir de ponpon sous la pluie pour aller faire sa connaissance.

Budva  
Le brouillard se dissipe pour laisser entrevoir en bas Budva avec ses montagnes décapitées par de nouvelles constructions ou seul
un plumeau de 2 arbres subsiste, vestige d'une montagne déchue.
Ecoeurés par ce spectacle nous concentrons notre attention sur la meilleure place de Parking pour ponpon.
Une fois trouvée, inutile de repérer le nom de la rue, ici les rues ne portent pas de nom!.
Inutile de prendre la grue jaune comme point de repaire,il y en a plus d'une douzaine et en plus elles sont toutes jaunes!!
Alors, tel le petit poucet, on fait un plan que l'on prendra en sens inverse pour le retour  car de ce côté là nous ne sommes pas favorisés,
Eliane doit freiner ses envies de partir dans le sens opposé quant à Jacques il est toujours certain d'être déjà passé par là! peut être en rêve....
Certains de trouver un parking plus digne de ponpon, nous partons à sa conquête quand tout à coup, dans une ville sans panneaux indicatifs
de direction un seul nous attire avec envie: "Camp Anton", tournez à gauche.
Ponpon pense tout haut qu'il est curieux que notre rêve se trouve au bout de cette petite rue rectiligne qui monte terriblement, mais ici tous les 
rêves sont possibles et puis c'était écrit.
Mais arrivés en haut, par un sale tour de magie le camping se transforme en portail de maison!
Il aura fallu toute la dextérité de son conducteur attitré et le calme imperturbable de ses 2 passagers pour sortir ponpon de ce mauvais pas.
Alors d'impasse en cul de sac, de cul de sac en errances dans cette ville labyrinthe, la nuit est arrivée.
Les 2 passagers déclarent forfait et posent ponpon sous une pluie battante sur ce parking là, plaque tournante de commerce en tous genres.
Toute la nuit les toupies, dans un balai incessant ont nargué ponpon pour aller vomir leur béton.
Les ouvriers tels des fourmis s'agitaient sous la pluie sur les échaffaudages.
Et c'est comme cela que vous constatez au petit matin que l'immeuble d'en face a poussé d'un étage pendant la nuit.
A 4 h du matin ponpon se tourne dans le sens du départ.
Futur départ qui n'attend que les premières lueurs du jour.
Ces dernièrent nous dévoilent à 200 m le camping Anton!


 
La vieille ville de Budva.

Mercredi 16 Avril 2008




Svéti Stéfan, un îlot relié à la terre par un chemin cimenté était à l'origine un petit village de pêcheurs racheté par
un groupe immobilier qui en a fait un complexe hôtelier de grand charme.

 
Arrêt au monastère de Rezeviciavec ses 2 églises.et à côté.... encore un morceau de montagne rognée pour un futur complexe hôtelier.

Budva et  Bar sont distantes de  20 Kms
Nous prenons la direction de Bar , à partir de ce moment là nous ne parlerons plus de kilomètres mais de temps de trajet.
L'Union Européenne a eu la bonne idée de financer les travaux de réfection des routes, dommage que ce soit au  moment ou nous y passons.
C'est un chantier gigantesque, tout le monde s'affaire, hommes, engins, véhicules qui passent entre les travaux dans les 2 sens
car bien sur il n'y a pas de feux rouges.
Ponpon a même été doublé au milieu de ce chantier, de quoi vous laisser rêveur...

De Bar, ville neuve à Stari Bar, vieille ville il y a 5 Kms, nous en ferons plus de 20, ils avaient fait exprès de nous enlever le panneau
pour cause de travaux.
Arrivés prés de Stari Bar, forts de notre exprérience passée, nous posons ponpon sur un parking bien avant Stari Bar, mais bien bien avant.
Rien de tel qu'une bonne marche pour se mettre en forme.
1€ l'entrée pour visiter les ruines de la vieille ville, il ne fallait pas que ce soit plus cher sauf peut être pour la photo prise du haut des ruines.
Comme tout effort creuse, c'est dans un petit restaurant tout coquet que nous nous arrêterons pour déjeuner d'un délicieux repas local de calamars
( 25€ à deux tout compris!)
Une journée bien remplie méritait un arrêt dans un camping en bord de mer ou Jacques allait enfin pouvoir sortir sa canne à pêche.



Les ruines de Stavi Bar avec tout autour des champs d'oliviers centenaires, celui a 400 ans à peu prés, nous nous sommes amusés à compter les trous
qui représentent chacun 10 années.

 
Une belle vue prise du haut du donjon.


Jeudi 17 Avril 2008
Il pleut, journée de  repos au camping avec préparation du site et essai de pêche pour Jacques.


Infos aux futurs ccaristes:
Le camping Anton se trouve situé à la sortie de Budva sur la gauche dans la direction de Ulcinj,
même si la direction n'est pas indiquée, il est facile de se repérer en suivant la côte.
Un autre camping prés de Stévi Stéfan nous a paru interressant car il est situé au bord de la mer à l'ombre des oliviers.
Lors de notre passage, Budva était une ville en pleine expension qui pousse comme un champignon de façon un peu anarchique mais
qui va se structurer au fur et à mesure.
Il est aisé de se garer prés de la vieille ville (suivre stari grad), plusieurs parkings payants avec des espaces suffisants pour ccars.
La route Budva- Ulcinj était en travaux mais une fois que ceux ci seront terminés, ce sera une belle route à 3 voies.
Les routes de la côte sont en bon état, idem pour celle des "serpentines" à ne pas manquer.
La vue sur les Bouches de Kotor y est imprenable.
La  vie au Monténégro est relativement bon marché pour les produits frais d'origne Monténégrine. Consultez la rubrique Informations,
présentation des pays, pour plus de détails.
Ce pays est moins touristique que la Croatie,en l'espace d'une semaine nous n'avons pas croisé un seul camping car, par contre quelques groupes
de français en car.
 Les gens sont charmants et toujours prêts à vous aider.
Le restaurant "Konoba Spila" tél 085 340 353  situé à gauche avant la petite montée qui accède au village de ruines vaut le détour.

La suite pour de nouvelles aventures en Albanie.